Total : 1951
En attente : 240

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (153)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






candaulisme quand tu nous tiens

Ecrit par vitalac
Parue le 11 mars 2008
Il y a 11 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 39966 fois | Cette histoire erotique a une note de : 17.0344/20

Noter ce récit erotique !


Candaulisme, quand tu nous tiens….


Couple la quarantaine, vingt d’année de vie commune, sincère et fidèle l’un envers l’autre, une vie heureuse, deux beaux enfants, que du bonheur…



Sur le plan social, R.a.s, cadre moyen, belle voiture, belle maison. Sur le plan sexuel, complicité et épanouissement, après aussi longtemps passés l’un à coté de l’autre ( voire ,sur l’autre, ou sous l’autre cela dépend…) on fini par bien se connaître.
Mais nous connaissons nous, vraiment nous même ?
Savons nous réellement qui nous sommes, de quoi sommes nous capable ?



C’est face a certains événements « extraordinaires » que quelques fois, nous apprenons à nous découvrir, et cela pour notre plus grand plaisir…




C’est ainsi bien souvent, que pour pimenter nos rapports, nous avons nos propres jeux, nos petits fantasmes. Dernièrement, avec ma femme, c’est le petit câlin dans la voiture, rien de bien original me direz vous, mais cela nous émoustille toujours…cela nous rappel nos premiers câlins furtifs.



Après une petite soirée sympa, restaurant et cinéma, j’ai convaincu ma femme de faire un petit tour en voiture avant de rentrer chez nous.
Sachant très bien, où je voulais en venir, elle accepta avec quelques réserves :

-« c’est moi qui choisi l’endroit…, on va faire un petit tour, entre l’hippodrome et le petit bois. Il parait qu’il y a des gens qui font ça, le soir, par là bas… »
-« Eh bien vous m’en dirait tant, madame s’émoustille à savoir qu’il y a des gens qui font des cochonneries dans leur voiture ».



Ma femme se reprit :

- « mais non juste comme ça pour voir, il parait qu’on y voit de tout, prostituée, échangiste je t’en passe, et des meilleurs.. »


Finalement, cela m’arrange bien, il y a déjà quelques temps que j’y pense… ;

- « ce que femme veut dieu le veut, en route pour l’hippodrome »



Après quelques minutes de route nous voila en ce lieu de perversion…, quelques voitures garées de-ci de-là, un type avec son chien, je pense : une bonne excuse le chien, il doit venir tout les soirs se rincer l’œil…, On aperçoit un peu plus loin 2 filles, sûrement des prostituées.



Je ralenti, ma femme semble déçu:
-« on ne voit rien !! »
-« on s’arrête et on marche un peu ? »
-« si tu veux »



Je gare la voiture dans un renfoncement, et nous voila dehors à jouer les voyeurs comme deux adolescents, curieux et excités par la vie…

Nous remarquons rapidement un attroupement prés d’une voiture, je regarde ma femme :
- « on va voir ? »
-« Oui, mais tu restes prés de moi, je ne suis pas rassurée. »
- « ok, t’inquiètes pas, je suis là.. »



Nous nous approchons doucement, on se tient la main, les types autour du véhicule ne nous remarques même pas, absorbés par le spectacle…
Et quel spectacle : une femme s’exhibe complètement nue, elle est en train de se faire lécher le minou…



Le plafonnier du véhicule est assez puissant, on se croirait devant un film porno, la fille a l’intérieur râle de plus belle, je vois au moins deux types qui se branlent le long de la voiture.



Ma femme a les yeux scotchés, elle regarde cette femme qui s’envoie en l’air devant tout le monde, et elle semble y prendre un sacré plaisir… »



Soudain un individu s’approche de nous, il regarde ma femme et lui dit :
« Ça te tente a toi aussi, une petite gâterie ? »
Ma femme se serrant contre moi lui rétorque :
« Ça va pas, non !! Dégagez… »
Le type insiste « allez, fais moi une petite pipe alors… »
Là c’est moi qui interviens :
- « et mon poing sur ta gueule, ça te tente ?? »
Déjà d’autres types nous regardent, un autre se rapproche, puis un autre :

- « eh, elle a l’air bonne ta meuf »,
- « eh, fais nous voir ton cul »…



La situation se dégradant, nous fîmes volte face, et partîmes rapidement afin de nous abriter dans notre voiture…



Arrivée à l’intérieur, essoufflés mais rassurés, nous nous aperçûmes que personne ne nous avait suivi…
Ma femme toute rouge ma lança :
« Ouff, ils m’ont fais une sacrée frayeur… j’ai le cœur qui bat à 100 à l’heure »
Rassurer d’être de retour en toute sécurité dans la voiture, j’en profiter pour charrier ma femme.



-« T’as le cœur qui bat à 100 à l’heure, mais cela t’as vachement existée ? Hein, petite cochonne ?
Je pari que ta culotte est toute trempée ?? »
- « j’ai pas mis de culotte… »
Çà y est, ma femme se prend au jeu
- « c’est vrai que t’as pas mis de culotte ? »
Je plonge ma main dans son entrecuisse pour vérifier, elle écarte les jambes, pour me faciliter l’accès.
Putain, c’est vrai, elle n’a pas de culotte, et elle est sacrément mouillée.
Je bande comme un dieu, si possible que les dieux puissent bander !!, je plonge sur elle, et l’embrasse à pleine bouche.
Brusquement ma femme me repousse, elle a envie de jouer, de m’exister…



- « T’as entendu ce que les types disaient, que je suis bonne, ils voulaient que je leur montre mon cul, ils auraient sûrement aimés savoir que je n’avais pas de culotte, j’aurais peu être due accepter de les sucer, il m’auraient baisé a tour de rôle … »
Ah la salope, elle va me rendre fou…je défais mon pantalon jusqu’au genou

- « Tu vas voir ce que je vais te mettre », j’attrape sa tête, pour qu’elle me suce

Elle s’est mise a genou de coté, sur son siège, le cul vers la porte et la bouche sur ma bite..
Ahh, , elle s’est y faire, si elle continu a ce rythme là, je vais tout balancer..
J’ai remonté sa robe au dessus de ses hanches et j’essaye de lui tripoter le cul pendant cette superbe fellation.



Brusquement je la retire :
_ « arrête, il y a un type qui nous regarde.. »
En effet un homme tentant de se faire des plus discret, fixe le cul de ma femme.
Ma femme garda sa position, à quatre pattes le cul a l’air, elle tourna la tête, regarda l’individu, puis me regarda a nouveau
-« laisse le mâter, on continu ? »
Surpris de la réaction de ma femme, mais trop excité par la situation, je continu le jeu…
-« tu aimes ça qu’il te reluques le cul ? »
-« oui, j’aime ça… »Elle replonge la tête, et continue sa fellation…
Après quelques minutes de ce doux plaisir, nous étions entourés à notre tour de plusieurs énergumènes. Lorsque ma femme s’aperçu qu’elle étais l’actrice principale du spectacle, elle retira complètement sa robe et son chemisier, elle passa a l’arrière du véhicule, alluma le plafonnier, écarta les cuisses et me dit :

-« viens me bouffer la chatte… »
Je m’exécutais tant bien que mal, nous avons une grande berline mais quand même, il faut être souple, j’ai moi aussi réussi à retirer mon pantalon et je suis maintenant en travers de la banquette arrière, ma langue titillant le clito de ma bien aimée.
Ses jambes sont grandes écartées, ses bottes touchent le plafond de la voiture, elle a gardée ses bottes…. Elle ne va pas tarder a jouir.
Nous offrons à notre tour le même spectacle que le couple que nous avions épier dans leur voiture.

Mais soudain tout bascule, je me sent attiré en dehors du véhicule,puis rapidement plaqué au sol par 2 ou 3 types , je ne peux plus bouger…



Mais quel con, mais quel con, on a même pas fermé les portes…



Ma femme tente de reprendre ses esprits, elle était à deux doigts de l’orgasme, elle me regarde les yeux agars, tandis qu’un homme rentre dans la voiture, la queue a la main, il plonge dans l’habitacle, et la pénètre d’une seule traite, ma femme lâche un râlement, un de ses aaahhhhh !! Qui en dit long

L’homme la laboure sans aucune retenu, la voiture est secouée, j’entend ma femme, elle ne crie pas, ne proteste pas, elle prend son pied…



Mais quelle drôle de sensation m’envahit ? Quel est ce mélange de jalousie, d’impuissance et d’excitation, découvrirais-je les joies du candaulisme ?

ce plaisir,tout simple qui consiste a regarder son partenaire avoir une relation sexuelle avec une autre personne et y prendre soit même autant du plaisir….



Je n’essaye même plus de me débattre, je regarde la scène. Les types qui me plaquent au sol l’on bien sentis, et ils finissent par me lâcher afin de pouvoir profiter de ma femme…



Après avoir baisé mon épouse sur la banquette arrière de notre voiture, le « laboureur » a sortie ma bien aimée et la plaquée sur le capot, conviant ses acolytes a se rapprocher.



Des mains caressent son corps, pétrissent ses seins, fouillent son anatomie, ma femme gémit, elle se laisse aller…elle est maintenant à quatre pattes et les types la prennent a tour de rôle, ma femme est méconnaissable, elle remue, allant a l’encontre de ses amants, elle les injure, les traite de salaud, je la regarde, jouissant du tableau en l’écoutant jouir des assauts de ses assaillants.
Maintenant, elle se lâche, elle veut en profiter a fond :
« Allez y, plus fort, baisez moi… j’en veux encore, encore… ahhh !!, encooore…. »

« Tu aimes ça salope, te faire baiser devant ton mari, regarde le, lui aussi il semble apprécié il bande comme un âne… » C’est sur, les ânes bandent…

Mon épouse me regarde, et peux juger de la véracité des dires, je bande …
« Oui j’aime ça et j’en veux encore…baisez moi.. »
Tandis que l’un des types se place sous elle, je la vois maintenant a moins d’un mètre, face a moi, a califourchon sur cette queue, elle remue, se secoue. Un deuxième type se place derrière elle, il essaye de la sodomiser…

Ma femme ne dit plus rien elle se mord les lèvres, me regarde les yeux grand ouvert, c’est sa premier double pénétration, je l’ai déjà sodomisé, et elle avait apprécié, mais là c’est différent, ses deux orifices vont être pénétrés en même temps.
Son visage se déforme, elle grimace, puis elle ouvre la bouche comme pour dire un grand A,mais aucun son, j’entend seulement le type qui la prend par derrière s’exclamait :
« Çà y eeest !!, je suis dedans…, alors la bourgeoise, ça te fais quoi de prendre une bite dans le cul ?? »
Je le vois remuer, il rentre et il sort doucement, puis, de plus en plus vite, ma femme pousse des han ! han !! A chaque coup de queue, ses yeux sont révulsés, un filet de bave coule au bord de sa bouche…
Maintenant c’est elle qui remue s’empalant à chaque retour, sur ses deux queues

« ah la salope, elle prend son pied »
« oui, oui, enculez moi, baisez moi je jouiiiie… »



Moi aussi je viens de balancer la purée, les types on joui eux aussi, nous nous retrouvons rapidement seul, nos partenaires d’un soir se sont éclipsés aussi vite qu’ils étaient arrivés.
Après avoir repris nos esprits, nous nous sommes rhabillés, nous avons regagné notre voiture, j’ai fermé les portes…, et sans un mot, nous avons regagné notre domicile, et la dans cette odeur acre de sperme et de sueur, j’ai fait l’amour a ma femme comme un fou.
Une nouvelle vie sexuelle s’offrait a nous, de nouveaux horizons :
Ma femme avait découvert en une seule nuit ses penchants pour le voyeurisme, l’exhibitionnisme et les rapports avec plusieurs hommes en même temps.

Moi, je découvrais le candaulisme…



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !