Total : 1909
En attente : 9

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (669)
Entre hommes (114)
Entre femmes (50)
Transexuelle (60)
Premiere fois (108)
A plusieurs (649)
Jeune adulte (68)
Mature (17)
Soumis,soumise (142)
Inclassable (41)

EXHIB SANS CULOTTE SUR LE PORT
CONSEIL DE FAMILLE
Les dames me fatiguent .
Bon et mauvais souvenir de vacances 2
Bon et mauvais souvenir de vacances






ce mec

Ecrit par iwonttell
Parue le 30 mars 2014
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2441 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Aurélien revient torse nu avec un jean bleu clair usé et troué au niveau de son genou gauche, pieds nus. Théo remarque à quel point ce mec est beau. Ses yeux se fixent sur son torse. Ses pectoraux, ses abdominaux dessinés. Il scrute le trait de poils pubien qui remonte jusqu’au nombril, il trouve ça terriblement sexy. Passez sa main sur ces abdos… descendre le long de ce trait…arf !!... Il croise le regard d’Aurélien et baisse les yeux.

-« T’es gay, non ? »

Théo reste sans voix – « euuuh ». Il ne s’attendait pas à ce qu’il lui pose cette question.

-« t’inquiète je suis ouvert à ce niveau là… moi aussi j’aime bien les mecs… les filles aussi d’ailleurs. En fait je suis bi. Ptete plus attiré par les mecs quand même. C’est ton cas non ? »
Théo répond par un rire nerveux en se frottant la nuque avec sa main

-« euuh… ouais…, en fait oui t’as raison »
-« j’ai faim » coupe Aurélien, « ça te dirait de manger ensemble ? si t’es ok je commande des pizzas »
« euh… si tu veux. J’ai rien de prévu ce soir donc pourquoi pas… »
« ok cool. Moi non plus rien de prévu. »

Théo laisse Aurélien commander les pizzas. Il se demande comment va évoluer la situation. Qu’est ce que ce mec attend de moi? En tout cas il a l’air plutôt chaud. Sûr qu’il peut se taper 10 fois mieux… En même temps m’étonnerait qu’il attende que de l’amitié. Il fixe son regard sur ses lèvres tandis qu’Aurélien parle au téléphone. Putain il me donne vraiment envie ce mec.
Aurélien raccroche. Il s’empare d’un t-shirt posé sur une chaise et l’enfile. Théo en profite pour regarder le torse d’Aurélien, muscles tendus… et ce foutu trait de pilosité se perdant dans son jean… C’est alors qu’il remarque que celui-ci est troué au niveau de l’entrejambe. Il croit apercevoir la peau d’Aurélien au travers… merde c’est une de ses couilles ou quoi ????. Pas le temps d’en savoir plus, Aurélien fini d’ajuster son t-shirt et lui lance :

–« Ca va c’est cool ils vont livrer dans 20mn. Je te sers l’apéro ? Tu veux quoi » ?
-« Oui je veux bien. » répond Théo. « Tu proposes quoi ? »
-« euhffff… vin blanc, rosé, bière, sinon j’ai rhum, whisky, gin… ». « Je peux te faire whisky cock ou… attends je regarde si j’ai tout……… si !.. cool.. je peux te faire un mojito si tu veux !? »
-« t’as la menthe ?? »
-« ouaip. J’ai tout. En fait j’avais acheté des feuilles de menthe pour faire des mojito demain soir, j’ai invité des potes pour l’apéro. Je pensais plus avoir d’eau gazeuse, mais en fait si ! »
-« bah garde les pour demain. Je peux boire autre chose tu sais… »
-« non t’inquiètes, y’en a assez ; au pire j’en rachèterai… j’ai envie d’un mojito moi. J’aime bien boire ca quand il fait chaud… »
-« ok…, ben vas-y alors. Je te regarde faire » ;)
-« t’inquiète je vais te donner du boulot !... tiens, ouvre ça »

Aurélien tend un paquet de chips à Théo « par contre il faut piler les glaçons c’est un peu la merde ça » Aurélien s’empare du blender sur le plan de travail de la cuisine.
Théo s'étonne:
-"tu vas bousiller ton blender..."
-"non j'ai déjà essayé, la dernière fois ça a marché. C'est un peu galère mais ça devrait le faire." Il met la glace dans le compartiment et lance le blender. Après quelques secondes la lame de l'appareil n'a plus d'effet: la glace reste collée aux parois, si bien qu'il est obligé d'arrêter et de faire descendre les glaçons récalcitrant à l'aide d'une cuillère. Il remet à nouveau le blender en marche. Cette fois une gerbe de glace pillée et d'eau froide surgie de l'orifice d'incorporation et vient s'écraser sur le t-shirt d'Aurélien.
-"merde putain..."
Théo éclate de rire "un peu galère ouais tu m'étonne...!" Aurélien rit aussi "fait chiez putain..." Il s'essuie le visage en relevant son t-shirt. Le trait de pilosité humide a un aspect encore plus sexy. Il plaisante "Ben finalement je crois que c'est bon la glace est assez pillée là"
Aurélien sert les verres. Il retire son t-shirt et va en chercher un sec dans sa chambre. Il revient avec un t-shirt uni noir, qui met son teint en valeur, col V, pas trop ouvert.

Ils s'installent à table l'un en face de l'autre. Ils boivent discutent, de tout et de rien, de leur boulot, du sport, de la salle de muscu, du vélo, du temps, des prochaines vacances, des films sortis récemment et moins, boivent, commente le goût des pizzas finalement arrivées avec 20mn de retard, se décident à ouvrir la bouteille de rosé offerte par le livreur, boivent,... Théo est un peu échauffé par l'alcool. Si seulement il pouvait embrasser ce mec. Ses lèvres, son sourire l'échauffent. Grave. Les pizzas terminée, Aurélien lui propose de mater un vieux film qu'il a téléchargé illégalement, « bienvenue à gataca ».
Théo accepte et sur l’invitation d’Aurélien se met à l’aise dans le canapé. Il le regarde brancher son pc sur la télé et sélectionner le film. Le fichier se lance après quelques secondes. Aurélien éteint les lumières et allume seulement une petite lampe qui diffuse une lumière chaude, à côté du canapé. Il s’assoit à côté de Théo. « Tu l’as déjà vu ? »
-« Oui. J’aime bien ce film » En redirigeant son regard vers la télé il en profite pour mater le corps d’Aurélien. Il peut voir la peau de l’intérieur de sa cuisse à travers le trou de son jean placé juste en dessous de la braguette, sur la droite. Le trou est plus large qu’il ne pensait. Il ne voit pas de calbut. Le film commence. Au bout de 5mn, Aurélien se met plus à l’aise. Il glisse une main dans sa poche et replace ses attributs, écarte un peu ses jambes. Théo sent ses mouvements à côté de lui, juste à côté. Il hésite. Il a envie de caresser la cuisse d’Aurélien, de toucher sa peau, mais n’ose pas faire un geste. Il faut qu’il trouve un truc pour avoir le cœur net sur ses attentes. Il décide de commencer par lui parler du film, à voir comment il pourra dévier par la suite sur le sexe. Quand il se tourne vers Aurélien pour le faire, il voit une de ses testicules affleurée franchement du trou de son jean, presque à moitié en dehors. Son regard se fige, un court laps de temps, mais suffisant pour qu’Aurélien puisse être sûr que Théo a vu ce qu’il souhaitait, en fait, lui montrer.

-"Ça te tente", lance Aurélien

-"Quoi??"

-"Ma bite". "J’ai envie que tu me la pompes."

Un blanc. Aurélien relance "tu veux toucher?" Il prend la main de Théo et l'amène sur son jean au niveau de sa cuisse gauche. Théo commence à la caresser. Son cœur s'est emballé en l'espace de quelques secondes. Il sent la chaleur d'Aurélien, constate la dureté de sa cuisse. Il remonte doucement sa main vers son pubis. Le tissu du jean usé est tellement fin qu'il peut très bien apprécier tous les reliefs de son corps, les formes de ses muscles. Sous son index il ressent une première boursouflure douce, molle mais volumineuse. Il en dessine le contour avec ses doigts, l'effleure, repasse en exerçant une pression un peu plus forte. Ca l'excite à mort. Ce volume, cette masse, la chaleur qui s'en dégage ; c’est la queue de ce mec qu’il en train de toucher à travers le tissus! Et il lui semble qu’elle est bien massive, épaisse, consistante. Lourde. Il adore.
Son doigt touche désormais la peau du testicule qui affleure au niveau de la déchirure du jean. Il sent qu'Aurélien lui caresse le dos, l'encourage à aller plus loin.

-"Ça t'excite? T’as envie de la voir ? Vas-y, sors la moi si tu veux"

Théo sent la masse sous ses doigts prendre du volume, il peut presque palper les battements de cœur d'Aurélien qui injectent un peu plus de sang dans la verge. Il remonte et caresse ses abdominaux, fermes, ce trait de pilosité qui l'a tant excité tout à l'heure. Il retire le bouton du jean, baisse la braguette, découvre les poils pubien entretenus. Aurélien accélère les choses en baissant doucement son fût jusqu'au niveau de ses genoux. Il adorait ce moment où il montrait sa queue pour la première fois à un mec, ou une fille. Ce moment où il suscite la convoitise de l’autre. Théo découvre une queue encore flaccide, mais déjà épaisse et massive comme il l’avait deviné un instant plus tôt, courbée sous son propre poids. Il estime qu'elle mesure une quinzaine de centimètre en suivant la courbure, et qu'elle doit atteindre les 19 ou 20cm une fois en érection. La peau lui semble douce, légèrement veinée. Le gland n'est pas décalotté mais son extrémité est découverte. Elle apparait foncé, entourée par le prépuce. Les couilles sont belles. Le scrotum est bien détendu, ce qui laisse les pendre et s’appuyer sur le tissu du canapé. La peau fine épouse parfaitement la forme des testicules. Décidément ce mec est physiquement parfait, des pieds à la tête.

-« t’en as envie, non ? Je suis sûr que t’aimes les bonnes grosses queues »

Théo ne répond pas. Il se lève du canap et se place devant Aurélien. Il s’agenouille en finissant de baisser son jean jusqu’à ses chevilles, ce qui permet à Aurélien d’écarter plus ses jambes et de laisser à Théo libre accès à son membre. Théo se rend compte que sa bouche salive. Il va pouvoir goutter cette teub, belle, grosse, encore molle qui s’offre à lui. Il a désormais une vision directe dessus et sur l’intérieur des cuisses d’Aurélien. Il voit l’extrémité du gland découvert, approche son visage. Sa langue entre en contact avec le gland un peu humidifié. Il a un goût légèrement salé. Aurélien caresse la nuque de Théo et se saisie de sa queue à la base avec son autre main. Il fait glisser l’extrémité de son gland sur la langue et les lèvres de Théo. « Bouffes moi la queue » En lui disant cela il appuie légèrement sur sa nuque. Théo rentre presque la totalité du membre encore mou dans sa bouche. Ce volume qui lui emplit la bouche, chaud, doux,…la façon dont Aurélien s’y prend… il est excité à mort. Il sent la queue augmenter de volume et s’affermir légèrement. Il commence à faire des petits va-et-vient.
La queue d’Aurélien gonfle encore pour être pleinement développée, longue, large, un peu plus de 19cm de longueur pour 4.5cm/5cm de diamètre à la base, légèrement plus large au milieu, 15 ou 16 bons centimètres de circonférence. Théo ne parvient plus à la pénétrer entièrement dans la bouche. Il fait quelques va et vient aussi profondément qu'il le peut, sans forcer. Il fait attention de bien ouvrir sa mâchoire pour ne pas la blesser.
Il enserre la base de la verge d'Aurélien entre le pouce et l'index de sa main droite, les deux doigts ne se joignent pas et il reste un espace d'environ 1cm entre eux. Il ressort complétement le membre de sa bouche en finissant par en embrasser le gland et contemple ce gros chibre avec désir. Il est très beau, bien droit, parfaitement symétrique. Théo le branle doucement. Il trouve ça très plaisant une queue qui remplit bien la main. La peau du prépuce recouvre facilement le gland. Il maintient un moment sa main en position haute et insère le bout de sa langue entre le prépuce et le gland. Aurélien l’encourage avec une voie grave, douce « hmm oui… vas-y continue….lèche moi le gland… branle moi…. T’aimes ma grosse bite hein ?... »







Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !