Total : 1951
En attente : 26

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (684)
Entre hommes (125)
Entre femmes (51)
Transexuelle (59)
Premiere fois (117)
A plusieurs (656)
Jeune adulte (77)
Mature (20)
Soumis,soumise (143)
Inclassable (45)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






du foutre plein la bouche

Ecrit par mimou
Parue le 23 octobre 2016
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 5254 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Je m'appelle Ghada, j'ai 24 ans et je voudrais vous parler de ma première fois à 13 ans. Comme on était une famille nombreuse, j'ai été officieusement adopté par ma tante qui ne pouvait pas avoir d'enfants. J'étais plutôt bien bâtie pour mon âge, j'avais de belles formes avec surtout une belle petite poitrine et apparemment cela ne laissait pas mon oncle (le mari de ma tante) indifférent. Il ne cessait de me lancer des regards furtifs et vicieux. Et comme il était enseignant, on se retrouvait très souvent seuls à la maison, vu que ma tante passait presque toute la journée au travail à la banque. Je dois dire que mon oncle ne m'a jamais fait des avances directement. Il était très malin, par exemple quand il prenait une douche il oubliait souvent de prendre la serviette avec lui et il me demandait gentiment de la lui apporter. Je m’exécutais et je ne voyais pas de mal, sauf que lui cherchait à m’exciter en se montrant nu devant moi. Je dois avouer qu’il a réussi, car j’étais à chaque fois bouleversé et en même temps émerveillé de voir une bite en vrai pour la première fois.
En plus il baisait ma tante souvent au salon malgré les protestations de ma tante qui lui disait que la gamine pouvait nous entendre, mais mon oncle lui disait que cela l’excitait et qu’il est libre de baiser chez lui là où il le voulait. Bien sûr je ne ratais presque rien de leurs ébats amoureux et cela me mettait dans tous mes états, j’avais le feu au cul et je mouillais.
Un jour ce qui devait arriver arriva. Ma tante venait à peine de quitter la maison pour aller au travail. J’étais en train de ranger ma chambre quand le téléphone fixe sonna, à l’autre bout du fil j’avais l’administration du collège de mon oncle à qui je devais transmettre qu’il avait une réunion importante l’après-midi. Il fallait que je lui rapporte ça immédiatement, vu que aujourd’hui c’est son jour de repos et qu’il profitait de la grasse-matinée.
Je suis allée dans sa chambre, j’ai ouvert doucement la porte et là je suis restée figé : il était allongé sur le dos complètement nu, la bite bien raide et prête à exploser. Et comme s’il attendait ma visite, il a entrouvert les yeux et m’a dit : « Oui ma chérie, tu as besoin de quelque chose ? » Non, lui ai-je répondu en balbutiant : « c’est ton collège, ils ont téléphoné pour dire que tu as une réunion importante l’après-midi » . Je disais ça tout en étant hypnotisé par la beauté de sa bite qu’il tenait maintenant dans sa main.
« Viens ma chérie, approche, tonton est gentil, il ne va pas te manger » Là je ne sais pas comment mais j’ai esquissé un petit sourire et je me suis approché de lui. Il m’a prise par la main et m’a allongé doucement à côté de lui. Il a commencé à me caresser, les cheveux d’une main, de l’autre mes seins, tout en plaçant des bisous partout sur mon visage. Il faisait ça avec tendresse et ça me plaisait et je réagissais en émettant des soupirs. Quand il m’a embrassé langoureusement, j’étais complètement paralysée et il pouvait faire de moi ce qu’il voulait. Il m’a enlevé mon T-shirt et a commencé à me téter les seins tout en mettant une main entre mes jambes. Mon petit corps tremblotait et j’avais la chatte toute mouillée. Mon oncle s’est aperçu que j’étais prête, il m’a enlevé ma petite culotte et est resté un long moment figé, sans parole…. Il réfléchissait à la suite.
Alors il m’a jeté un regard plein de douceur et ma dit : « T’inquiète pas ma chérie, je ne te ferai aucun mal, je sais que tu es vierge et que tu veux le rester » J’étais toujours figée sans réaction. Alors il a ajouté : « Si tu as envie on peut avoir du plaisir sans pénétration vaginale » Je me souviens que j’ai réagi pour la première fois en esquissant avec ma tête un « oui je veux bien ».
Il a alors pris ma main et l’a approché de sa bite. J’ai compris ce qu’il voulait, j’ai commencé à le branler, ensuite j’ai approché sa bite de ma bouche et je l’ai sucé. IL a apparemment apprécié, je pouvais entendre ses soupirs de satisfaction. Tout d’un coup j’ai senti ma bouche se remplir d’un liquide acre d’un gout inconnu pour moi, c’était tout simplement son foutre que je viens de goûter pour la première fois. Et ce ne sera pas la dernière car il y a une suite. A bientôt !



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !