Total : 1196
En attente : 1

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (483)
Entre hommes (75)
Entre femmes (34)
Transexuelle (52)
Premiere fois (44)
A plusieurs (373)
Jeune adulte (14)
Mature (8)
Soumis,soumise (94)
Inclassable (20)

3 femmes en chaleur se partagent ma grosse bite
Avec un responsable
BONNE PIPE DU GRAND MATIN
SALOPE DE NUIT
Alexandra : Le journal très privé d'une hôtesse de l'air (I)






je suis un mari cocu

Ecrit par lailatvx
Parue le 03 08 2011
Il y a 3 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 19993 fois | Cette histoire erotique a une note de : 12.5/20

Noter ce récit erotique !


Nadia mon épouse avait eu quelques amants depuis le début de notre relation, elle ne refusait pas un coup de queue à l'occasion. Nous avions convenu que, dès l'instant où elle me le racontait, c'était tout à fait acceptable.
Petit à petit, je pris conscience que j'aimais bien la savoir dans les bras d'un autre. Je prenais spécialement plaisir lorsque ses récits me la laissaient imaginer bien cochonne, en train de tailler une pipe sur une aire d'autoroute, ou bien prise en levrette sur la moquette d'une chambre d'hôtel.
Un jour, je la décidai à me montrer ses talents et nous avons passé une annonce.

Ali, un beau mec bien musclé, la trentaine, avait répondu à l’annonce.

Nous sommes allés chez lui, et nous avons tout de suite sympathisé, quelques instants après, il déshabillait ma femme doucement, caressait ses seins, ôtait son pantalon, et passait ses doigts à l'orée de son string, puis de plus en plus à l'intérieur du string. Nadia était aux anges. Ali a fini de baisser le string et Nadia s'est retrouvée nue. Alors, elle a commencé à déshabiller son amant, puis elle a ouvert le pantalon et sorti doucement le sexe d'Ali et a commencé à le sucer, à lécher la hampe, revenir au gland, tout en lui malaxant les couilles.
C'était la première fois que je la voyais avec un autre homme, j'étais un peu étonné de l'ardeur qu'elle mettait pour sucer cette queue, et aussi de sa technique. Je m'étais moi-même déshabillé et je me masturbais.
Mon épouse me fit signe de m'approcher, et me tendis le sexe d'Ali pour que je le suce, pendant qu'Ali lui enfilait un doigt dans l'anus. Nadia tenait bien en main le sexe d'Ali et le reprenait de temps en temps dans la bouche voluptueusement, et bientôt elle le conserva pour elle en me faisant comprendre que je devais m'éloigner. Ali la fit relever, et l'installa devant lui, de dos, il la tenait par les seins, il présenta son sexe devant sa fente et l'enfila avec lenteur, puis se retira et la ré enfila, cette fois par l'anus. Il entreprit de la baiser ainsi tout à tour dans ses deux orifices.
Ma femme se cambrait de façon à bien suivre le mouvement, et lui laisser son sexe en entier.
Ils étaient installés de profil par rapport à moi, et je voyais à chaque instant la verge d'Ali ressortir puis replonger dans l'autre trou. Cela dura très longtemps, Nadia passa des petits gémissements aux cris, et encourageait son partenaire à la limer ainsi plus profondément. Ali se tournait vers moi de temps en temps pour bien me montrer comment il prenait mon épouse.
La lenteur et l'intensité de ses pénétrations m'étaient insupportables, ils étaient insolents de beauté, je n'ai jamais rien vu d'aussi beau que cette scène d'amour qui se déroulait devant mes yeux, et je ne l'ai jamais oublié. Finalement les cris de Nadia devinrent de vrais cris d'orgasme, presque des sanglots tellement cet orgasme était violent. Ali poussa plus encore son sexe, ma femme semblait tenue en équilibre sur ce sexe, et poussa lui aussi des cris d'orgasme, il déchargea à l'intérieur de mon épouse, dans la chatte ou dans l'anus, je ne sais plus, les deux orifices avaient reçu une part égale du sexe de son amant.
Les yeux illuminés, ils partirent tous les deux prendre une douche bien méritée. Je ne savais plus que penser, la jalousie de voir sa femme emmener si haut au paradis, la reconnaissance envers un amant aussi extraordinaire, je n'avais plus le coeur d'aller voir ce qui se passait à la douche, car les rires et les petits cris avaient repris. Ils revinrent vingt minutes plus tard, Ali me déclara, « j'ai rasé le minou de ta femme, c'est beaucoup plus excitant »
et effectivement la chatte de Nadia était parfaitement lisse, et montrait parfaitement ses lèvres gonflées et entrouvertes.
Nadia me dit tendrement « Alors, ça t'a plu de voir ta petite femme se faire baiser avec un inconnu?»
Je lui répondis que je n'avais jamais rien vu de plus beau.

Ali la rebaisa encore trois ou quatre fois cette nuit-là, elle eut à chaque fois des orgasmes de plus en plus forts. Dans les jours suivants, Nadia m'avertit plusieurs fois qu'elle passerait dire bonsoir à Ali, qu’elle rentrait à quatre heures du matin, la chatte trempée, en me racontant un peu sa soirée, j'étais à chaque fois tellement excité que je jouissais très vite dès que son récit devenait un peu cru.
J'invitai Ali à passer la semaine suivante, ma femme partit à la salle de bain, il la suivit peu de temps après, ils restèrent un long moment, à la fin, j'allais voir, Ali était debout, Nadia était empalée sur sa queue, ils m'expliquèrent qu'ils n'avaient pas pu attendre, que leur envie était trop forte.
Je commençais à prendre conscience que j'étais vraiment cocu et à faire un peu grise mine.
Ils se rendirent compte de mon état, Nadia commença à me sucer, Ali m'offrit son sexe à sucer, Nadia me dit « tu sais, c'est un peu normal d'avoir envie d'une aussi bonne bite ».
J'étais cocu et je fis contre mauvaise fortune bon coeur, j'assistais à leurs ébats de la soirée, tout compte fait bien content de ma position, j'avais voulu être cocu, je l'étais bel et bien, cocufié par un amant exceptionnel.
Il y eut encore quelques rencontres, puis un beau jour Ali disparut de nos vies, avait-il eu peur de tomber amoureux ?
Cette histoire s'est passée il y a 2 années. Souvent, au lit nous reparlons d'Ali avec beaucoup de regrets. Pour ma femme, ça reste ses meilleurs moments d'amour, et pour moi, mes meilleurs moments de cocu.
Cette histoire est une histoire vraie, vécue avec plaisir.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.


Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !