Total : 1951
En attente : 170

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (714)
Entre hommes (147)
Entre femmes (51)
Transexuelle (62)
Premiere fois (142)
A plusieurs (680)
Jeune adulte (91)
Mature (25)
Soumis,soumise (153)
Inclassable (56)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






le plaisir de la fessée

Ecrit par Dom
Parue le 30 08 2015
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 3543 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Ce soir après le repas je vais chez mon voisin nu comme tout les soirs, il me surprend en me donnant une adresse.

Tu vas aller voir un ami (Jack) pour faire son ménage, met un manteau avec une bobette et rien d'autre, tu enlève ton manteau en entrant, il va te garder pour la soirée.

Il me donne une passe pour le bus, la seule chose que j'ai de plus long c'est un imperméable pour la pluie qui me va au dessus des genoux, je met une Bobette bleu trop claire pour cacher. C'est la première fois que je me promène dans cette tenue à l'extérieur, j'avoue que j'aime ca, en entrant je fige un instant en voyant deux hommes un est en chaise roulante, j'enlève mon imperméable et le place sur le crochet, ils sont surpris je le vois avec leurs yeux fixés sur moi. Debout devant eux ils m'examinent quand celui sur la chaise me dit de commencer le ménage, le seau est dans la cuisine avec les linges c'est lui Jack je le comprend, à quatre pattes je commence et je les écoute.

Tony m'a dit que je serais surpris je comprend ce qu'il veut dire.

Regarde moi cette Belle grande vache cela fait longtemps que j'en ai une devant moi, est-tu obéissantes? Oui

Après les planchers je fais le vaisselle, ils sont derrière moi' quand je sens un objet descendre ma Bobette qui se retrouve à mes pieds, je ne bouge pas en recevant de petit coup sur les fesses avec une petite planche, les coups augmentent lentement ainsi que la douleur, mon pénis grossit avec la douleur, il le voit et cela les fait rire, je ne peux me retenir, mon pénis veut exploser et je me vide sur le plancher sans m'avoir fait toucher, je nettoie tout et je les rejoins au salon, Jack a sortie son pénis en érection, je sais ce qu'il veut je me place à genoux et ma langue caresse son bout, je prend mon temps avant d'avaler car je veux étirer le plaisir pour lui mais surtout pour moi mais je suis déçu car il se vide, je n'ai jamais avalé du sperme aussi épais je ne perd pas une goute, son ami a sorti sa queue et sans attendre je me penche sur lui, il veut exploser mais pour lui c'est très long et j'aime ca, cela me prend un bon dix minutes avant qu'il explose dans ma bouche. Ils sont content et j'en suis fière, je vais chercher des breuvages et debout devant M'Jack il pose ses mains sur mes seins et les caresse, il voit que j'aime ca et il commence 'a les pincer, cela fait mal mais j'aime ca, je pousse vers lui cela le fait rire et il sert plus fort, une mais prend mes testicules et tire vers le bas, j'écarte les jambes la douleur est terrible mais cela me donne une érection, j'en pleure mais ils voient bien que je ne veux pas qu'ils arrêtent à me voir bouger, je ne comprend pas comment la douleur peut me donner autant de plaisir. Quand ils terminent je tombe à genoux en tenant mes testicules, ils rient en me regardant.

Tu aime ca salope, moi aussi.

Je reste sur le plancher à tenir mes boules, ils sont content et ils ne se cachent pas pour le dire, après un bon trente minute c'est le copain de M.Jack qui me montre sa queue du doigt, il est bandé et je sais ce qu''il veut, j'approche et je passe ma langue sur son gland, cela me fait oublier ma douleur, la joie de sucer cette grosse queue me fait oublier le reste, je jette un regard à M.Jack et je le vois avec son phone et je comprend qu'il prend des photos, je l'oublie, c'est encore long mais je réussis à le combler, je ne perd rien, il se lève et il s'en va, je reste avec M.Jack.

Tu as quel age? 18 ans bientôt.

Debout, tu vas faire ta chienne,je veux avoir un bon spectacle.

Je caresse mon ventre et lentement je monte à mes seins ils me font mal mais lentement je les pince, je pince plus fort, une main descend à mes fesses et j'écarte les jambes et ma main entre mes fesses, il veut voir, il prend toujours des photos, je me retourne et me penche pour lui montrer ce que je fais, je caresse mon anus et doucement je me pénètre avec mon doigt, je vais lui montrer qu'il y a de la place et deux doigts me pénètre, je me demande si il aime quand il me dit de me lever, je suis surpris de le voir se lever en de tenant avec deux Cannes, il défait sa ceinture, il a de la misère alors je veux l'aider.

Son pantalon tombe à ses pieds, je l'enlève je vois sa queue qui pointe dans sa culotte, je la descend et sa queue me frappe la figure, il retourne à sa chaise, sans le demander je lui enlève sa chemise, nu sa queue pointe, il enlève les bras de sa chaise et il frappe ses cuisses et comprend, j'embarque sur lui son pénis touche à mes fesses, je prend de la salive pour préparer mon anus, doucement je descend quand il pose sa bouche sur un sein et le morille, plus je descend plus il mord, cela me fait mal mais je veux sa queue au fond de moi, je crois qu'il ne fait pas ca très souvent et je veux le contenter, il se plaint, il ne peut pas pousser et pour qu'il se contente je commence mon mouvement de haut à en bas, je tortille mon bassin, il mord plus fort, il crie quand je sens sa queue se vider, elle amolit et elle n'est pas assez dur je la perd, je me lève et je sens son jus couler sur mes cuisses, il prend des photos avant de m'envoyer me laver, je reviens pour laver le plancher, je suis à quatre pattes pour laver quand je reçois un bon coup sur les fesses, je ne comprend pas car je vois qu'il n'a pas d'érection.

Il ne dit rien mais les coups sont plus fort, j'ai les fesses en feu et je le supplie de s'arrêter, il augmente la force je n'ose pas l'éloigner, enfin il arrête et me dit de me lever, je réalise que mon pénis pointe très droit, il prend mes deux fesses et m'attire à lui, il avale mon pénis et j'oublie ma douleur, je sens ses doigts pousser sur mon anus et me pénétrer, je lui tiens la tête et je me lamente de plaisir et je me vide, je reste debout devant lui.

Tu n'as pas un beau corps j'ai déjà vu mieux mais tu es une vrai chienne, donne moi ton phone et quand je te laisserai un message de venir, tu viens sans poser de question sinon j'appelle Tony .

Pourquoi il me fait cette menace, je reviendrais sans cela, je prend le bus, il n'y a pas beaucoup de monde mais un gars fixe mes jambes en croyant que je ne le vois pas, je replis une jambe et pose le pied sur le banc pour attacher mon soulier, il a une belle vu et je prend mon temps, il va aller se masturber en pensant à ca et je souris.

Je suis content de ma soirée même si il ne trouve pas que j'ai un beau corps, il a aimé ce que je fais, j'en suis certain.

J'espère qu'il va me rappeler.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !