Total : 2243
En attente : 17

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (723)
Entre hommes (161)
Entre femmes (55)
Transexuelle (64)
Premiere fois (171)
A plusieurs (706)
Jeune adulte (114)
Mature (33)
Soumis,soumise (170)
Inclassable (63)

Une tournée qui coûte cher
Le pêcheur 2
Le pêcheur
érection génante
Une défonce mémorable






libertin

Ecrit par Clotilde
Parue le 10 mai 2016
Il y a 2 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2192 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Marianne et agrippée a la pole dance, son corps évolue sur a barre, ses mouvements sensuels émoustillent certains spectateurs.

Les grands écartes qu'elle fait avec ses jambes et les contorsions de son corps, excitent les hommes aussi bien que les femmes .

L'une d'elle s'avance et pose ses mains sur les hanches en mouvements de Marianne, elle les caresse .
Marianne cesse ses évolutions , elle fait face a la femme , lui sourit et frotte son bassin contre celui de la femme.

Celle-ci lui passe ses bras autour de cou et dépose un baiser furtif sur ses lèvres charnues.
Marianne plante son regard dans celui de la femme et la fixe un bon moment en lui souriant.

Encouragée, la femme pose sa main sur le soutien gorge a balconnet que porte Marianne, la fermeture par le devant favorise le désagrafage.
Les seins généreux jaillissent, la femme gobe un mamelon, sa langue tourne autour de l'aréole brune, titille le téton, le fait gonfler enfin elle aspire le bouton.
Marianne sursaute surprise par l'aspiration brutale.
La suceuse commence a mordiller le mamelon, Marianne ferme les yeux.
Elle soupire de bonheur.
Une autre spectatrice s'approche du duo, relève la robe de la suceuse et fait descendre sur les cuisses épaisses sa magnifique culotte en dentelle.
La descente est lente la femme dévoile lentement les fesses rebondies de la suceuse, elle insère un doigt dans la raie, joue un peu avec l'anus puis continue de faire descendre le fin tissus, la suceuse s’écarte de Marianne,et offre a l'assistance son postérieur sans honte elle ecarte ses lobes fessiers et fait admirer son oeillet ridé.
Des sifflements d’admirations retentissent.
La femme rebaisse sa robe et va prendre place sur un tabouret au bar.

Marianne a retirée son short ultra court et son string, elle les fait tournoyer au dessus de sa tete et les envoie sur un voyeur qui s'en empare vivement.

L'homme a sorti son membre et enroule le string autour , il se branle énergiquement, sa bouche est grande ouverte, sa main monte et descend sur son membre a grande vitesse.
Soudain il pousse un cri rauque, et gicle son sperme sur ses doigts et le fin tissus;
Il branle encore son sexe et re-gicle en grimaçant.

Une femme d'un certain âge qui se trouve a cote saisit le manche gluant et le branle férocement, l'homme grogne , la femme enfourne rapidement le manche dans sa bouche et le suce jusqu’à ce qu'il explose encore une fois.
La vieille se délecte du nectar avec des humm de plaisir.

Un homme de forte corpulence est installé a quatre pattes entre les cuisses de Marianne, sa langue fouille la vulve juteuse, sa bite démesurée pend entre ses cuisses, a chaque coup de langue qu'il donne son manche balance et ses couilles frappent ses cuisses épaisses.

Il s'attarde sur le clito gonflé de Marianne qui couine de bonheur.
Il gobe le bouton tendu et lui fait subir les pires outrages.
Marianne n'en peut plus , elle supplie qu'on la prenne, un homme s'avance et enfonce son engin bandé comme un arc dans sa bouche, il la cramponne par les cheveux et fait des vas et viens avec sa tete.

L'homme lui baise la bouche rageusement.
A chaque enfoncement elle a des hauts le cœur.
Les couilles lui frappent le menton, elle bave ,l'homme ce bloque et décharge son foutre gluant au fond de sa gorge.

Marianne le repousse brusquement, et deglutie difficilement la quantité énorme de semence qu'elle a reçue.

Le fouilleur de vagin quant a lui, aspire le jus qui s'echappe du conduit féminin.
Il se redresse et place son engin contre le temple suintant.
Il donne un coup de reins et s'enfonce jusqu’à la garde dans la chatte gourmande de Marianne.
Il donne un rythme soutenu a son va et vient.
Le manche puissant fait gémir Marianne a chaque enfoncement.
Le pieu coulisse aisément dans la chatte lubrifiée naturellement.

Sur une chaise, un homme honore une femme qui pourrait etre sa mère.
Elle tourne le dos a son baiseur, son corps monte et descend sur la colonne de chaire , ses plaintes de plaisir attirent une femme qui lui arrache son bustier et fait exploser son soutien gorge.

Deux seins lourds apparaissent, des bouts très développés, sont tendu au centre des aréoles.
La femme s'en saisit et les roule entre ses doigts.
la soumise gémit fortement , les doigts experts écrasent les boutons et font hurler la femme qui agite de plus en plus vite sa croupe sur la queue qui la fouille.
Elle tire avec rage sur les epaules de la femme et la plaque contre sa poitrine imposante.

-Bouffe-moi le tétons fait moi mal!!

La femme n’hésite pas une seconde elle mord les mamelons dressés, elle fait rugir la demandeuse.
quelques perles de sang suinte sur les bouts ;

-Plus fort! hurle la femme .
La suceuse prend le clito entre ses doigts et l’écrase en même temps que ses mamelons.

-OUIIIIIIII OUIIIIII !!

La femme gicle sa cyprine sur les couilles de son mâle, l'homme lui, accelere et répand dans le ventre de la femme son sperme brûlant.

Le gros type, a relevé les jambes de Marianne , il demande l'aide de deux personnes.
Elles sont priées de tenir les jambes bien ouvertes.
L'homme retire son manche du temple brûlant et frotte son gland violacé sur la rosette ridée.

Il ricane et dit.

-tu vas l'avoir dans le cul ma salope !!

Il s'enfonce d'un seul coup brutal.
Marianne pousse un cri strident, cela ne décourage pas l'enculeur qui commence a pilonner royalement le fondement de Marianne;

La tension est a son comble la verge veineuse gorgée de sang laboure le cul distendu de la soumise.
Marianne pousse des gemissements terribles, des personnes ce sont approchées pour ne rien manquer du spectacle.
Une femme dit même.

- Putain il lui casse le cul avec son baobab!

Marianne a les yeux fermés elle grimace de plaisir, le gros se bloque au fond du conduit anal et envoie tout ce qu'il a dans les couilles.
Il remplit l'intestin de Marianne en grognant comme une bête.

Marianne est au bord de l'explosion, elle se cabre et hurle en jouissant.
L'homme redouble ses coups de boutoir, le pal gluant défonce le cul sans discontinuer.
Marianne a encore un orgasme , une femme a enjambée le corps de la jouisseuse et se branle énergiquement sur le corps de Marianne, elle halète et lui inonde les seins et le ventre.

l'enculeur redresse la tête et dit

-Putain une femme fontaine , vas y gicle bien ma salope !!

Non loin delà ,une femme sollicite une double penetration, un mâle s'allonge sur le sol .
Elle prend d'une main le membre raide et s'empale brusquement , elle se plaque contre la poitrine de l'homme et demande un autre volontaire d'intervenir.
C'est une femme qui vient a la rescousse elle est armée d'un gode ceinture de bon diamètre.
Elle s'accroche aux hanches de la demandeuse et s'enfonce sans discontinuer dans le cul vorace.

-OUIIII C'EST BOOOOON!!

Les deux s'activent dans les orifices, les chevaux sont lâches, la cadence est rapide, les coups de pilons sont rudes.
La femme ne tarde pas a jouir en hurlant de bonheur.

Les protagonistes la défoncent encore,les coups deviennent encore plus violents.
La femme ouvre la bouche toute grande et pousse un cri effroyable.

-OOOOOUUUUUAAH!

l'enculeuse lui a enfoncée un deuxieme gode et c'est avec trois engin en elle que la femme et défoncée brutalement, son cul est distendu a la limite du supportable.
Les coups redouble, l'homme décharge sa semence brûlante dans la chatte suintante.
La femme grince des dents et jouit a nouveau.

Marianne est la proie d'une dévoreuse, sa chatte et visitée par la langue experte de la femme.
Pendant qu'elle suce le clito elle enfonce trois dans le rectum englué

Elle ramone l’étroit conduit elle fait couiner Marianne de plaisir.
Les doigts tournent dans le rectum et font monter la pression.

Le clito a doublé de volume, la femme joue avec ,elle le titille, le suce, le mordille ,l'aspire et amène Marianne a l'orgasme.
Marianne gicle en haletant , sa respiration et rapide.
C'est maintenant quatre doigts qui la fouillent et la font jouir d'avantage, sa cyprine forme une petite flaque sur le sol.

La femme tire avec deux doigts sur un téton elle l’étire au maximum, Marianne grimace, tout en tirant sur le mamelon elle le tourne Marianne pousse un cri.

-OOOOOH JE JOUIIIIIIIIIIIIIIIS!

La femme retire ses doigts du rectum et lui écrase le clito.

Les seins et le clito malmenés ,Marianne jouit a nouveau.

La femme lui dit.

-Tu es une petite maso hein ma chérie tu aimes ça!!

Elle répond par un grognement.

HUUUUMM TROP BOOOON!!


































Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !