Total : 1951
En attente : 0

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (678)
Entre hommes (118)
Entre femmes (51)
Transexuelle (59)
Premiere fois (111)
A plusieurs (654)
Jeune adulte (74)
Mature (19)
Soumis,soumise (143)
Inclassable (44)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






mari/femme puni(e) soumis(e) exhibé(e) (4)

Ecrit par papier
Parue le 22 08 2016
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1612 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13/20

Noter ce récit erotique !


Aussitôt , Julie ouvre un 2ème paquet cadeau; elle en sort 2 carcans identiques; alors que la scène est toujours filmée et que je suis toujours debout sur la table avec la cage de chasteté posée sur mes parties intimes, Julie me fait signe de descendre, et aidée d'une copine elle m'emprisonne la tête et les mains dans un des carcans, la tête dans le trou du milieu et les 2 mains à hauteur de mon visage dans les 2 plus petits trous de chaque côté; dans mon malheur j'ai quand même un peu de chance car les carcans sont fabriqués dans une matière synthétique pas très lourde et enveloppés d'une sorte de mousse.
Le 3ème cadeau est un fouet en cuir à plusieurs lanières et un genre de tapette à mouche; Julie m'enlève alors la cage de chasteté et me frappe alors doucement pendant environ 1 minute sur tout le corps en s'attardant surtout sur mes testicules et mon pénis; je ressent comme si je recevais des petits coups d'élastiques sur les testicules et la verge, mais cela ne laisse aucune trace; "Attendez" S'écrient alors les copines, "regardez il mouille du gland et sa petite bite s'allonge"; la gynéco prend alors ma verge en main pour décalotter le gland complétement, mais Julie l'arrête immédiatement en lui demandant d'aller se laver les mains avant: "Les filles" rajoute-t-elle en haussant la voix, "vous le savez, je suis une maniaque de l'ordre et de la propreté; alors oui, comme tout ceux qui le connaisse ou que j'autorise, vous pouvez jouer avec les parties intimes de mon mari... mais comme tout le monde, pour lui toucher le gland ou l'anus, vos mains doivent être parfaitement propres... ou alors vous mettez des gants propres en latex...ce principe est incontournable, mettez bien vous ça dans le crâne... Moi même je m'efforce pour que mon mari soit toujours propre et sente bon...je l'oblige à prendre 3 à 4 douches par jour, je fais tout pour qu'il soit agréable à regarder et à toucher...il est un peu petit et gringalet, c'est vrai, son pénis est un peu trop petit, c'est vrai, mais dans l'ensemble il est bien proportionné...Et puis tant que j'y suis avec mes principes, n'oubliez pas aussi que je déteste la violence physique; mon mari mérite d'être puni, c'est vrai mais gare à qui me l'abimerait!! Mais ça, je l'ai tellement dit partout et à tout le monde que personne en tout cas dans son entourage ni dans le mien ne doit l'ignorer... !!".
Semblant très surprises par cette tirade, les copines échangent un bref regard et après quelques secondes de silence la gynéco revient vers moi et Julie en précisant qu'elle a les mains propres; Julie lui fait signe qu'elle est autorisée à me décalotter le gland, mais ma verge s'est ramollie pendant la tirade de Julie; Julie et ses copines se penchent pour mieux voir, et en même temps que la gynéco dégarni mon gland, il se redresse, gonfle et laisse s'échapper un peu de mouille. La gynéco me tille le gland avec ses doigts, les autres copines vont vite se laver les mains pour en faire autant. "Le pauvre semble s'apitoyer la bouchère, il a le pis et les mamelles toutes gonflées, il faudrait le traire sans trop tarder!!"
"On s'occupera de ça plus tard" lui rétorque Julie, maintenant je déballe mon 4ème cadeau: ce sont 5 petites pinces en plastique reliées chacune à un petit anneau de taille un peu plus grosse qu'une bague; il y a aussi un thermomètre médical et tout le matériel pour faire un lavement des intestins( tuyau avec sa grosse poire à un bout et une canule à l'autre bout. Julie fait signe qu'elle comprend très bien à quoi tout cela pourra lui servir, et sans attendre elle me pince un anneau à chaque testicule et y accroche 2 petites clochettes qui me rendent encore plus ridicule; puis elle me pousse devant le miroir du grand salon en me disant "Allez, admires toi!!" et là je me vois tout entier à la merci de ces femmes, tout nu, tout rasé,, la tête et les mains prisonniers du carcan,les anneaux et les clochettes qui pendouillent au bout de mes couilles; et il y a toujours aussi sur mon front la mention "PUNI" que Julie m'avait inscrite au feutre avant l'arrivée de ses copines; dans le miroir je vois en arrière plan que je suis toujours filmé et que les copines se moquent de moi.
Alors que je suis toujours forcé à rester devant le miroir, Julie ouvres son 5ème cadeau; c'est un petit crucifix et un livre de prières, offerts par Mlle Maud :"c'est pour qu'il prie lorsqu'il reçoit ses punitions" précise-t-elle d'emblée;" comme je l'ai dit tout à l'heure, en se masturbant en cachette, ton mari offense gravement notre Créateur; mais celui ci, dans sa grande bonté, lui permet de se racheter en le punissant par ou il a fauté... mais la punition n'exclut pas la prière, bien au contraire!!".
Mlle Maud a à peine terminée sa phrase que Julie regarde sa montre; Julie est contente parce que les 15 minutes qu'elle avait attribuées pour manger le gâteau, boire le café et ouvrir ses cadeaux sont juste écoulées. Elle fait stopper la caméra et remercie aussitôt ses 5 copines pour tous les cadeaux reçus;la coiffeuse s'étonne qu'il n'y ait pas de cadeau de ma part; Julie réponds que pour lui faire un cadeau je n'ai pas le moindre argent et que la seule chose que je puisse faire pour lui faire plaisir, c'est de partir libre et sans avenir de la maison, ou d'y rester en laissant à ma disposition mes parties intimes pour qu'elles soient correctement et justement punies et exhibées à la vue de toute personne le souhaitant.
Sur ce, alors que je suis toujours condamné devant le miroir, Julie me rappelle vers la table, m'enlève le carcan et les 2 anneaux et les 2 clochettes aux testicules, mais me réinstalle la cage de chasteté; elle me demande de finir les miettes, de débarrasser la table, et de revenir dans le salon dans une dizaine de minutes après qu'elle aura délibérer avec ses copines sur mon cas.
Au bout d'une douzaine de minutes julie me rappelle vers le salon; toutes les filles sont assises sur le canapé ou dans les fauteuils; La gynéco et la dermato m'enlèvent la cage de chasteté, comme si j'étais un futur condamné a qui on enlève les menottes; on me fait asseoir sur une chaise en face des femmes, jambes bien écartées et mains sur la tête, et aussitôt, Julie, qui semble présider la séance, se met à parler en me regardant droit dans les yeux; elle à l'air furieuse et quand elle est comme ça je sais que son vocubaire peut virer à la vulgarité.
"Bien!" dit-elle, "il est 15 H...Dans 15 minutes maximum tu connaitras mieux le sort que je te reserves; tout d'abord je dois te dire que je suis très mécontente de toi; non seulement tu te masturbes en cachette, non seulement tu essayes de mettre tes mains devant ta petite bite et tes grosses roubignolles quand je veux les exposer, mais en plus je viens d'apprendre que lorsque tu étais contremaitre à l'usine tu as tenté plusieurs fois de te faire sucer ton glandounet par au moins 2 ouvrières; je viens de l'apprendre il y a moins de 5 minutes ,de la bouche même de ma copine bouchère, ici présente, et de ma copine coiffeuse, également ici présente; contre des pauses un peu plus longues que prévues, tu as essayé de te faire sucer par leurs filles ... et surtout ne nie pas, j'ai des preuves, des enregistrements vidéos et sonores que des collègues aux 2 pauvres filles ont eu le temps de prendre avec leurs téléphones portables...mes 2 copines viennent de me les montrer et crois moi, ça n'est pas bon pour toi..."



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !