Total : 1951
En attente : 241

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (154)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






moi, lucie le travesti en famille

Ecrit par lucie72
Parue le 06 avril 2016
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2168 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Je m'appelle Lucie, j'ai 19 ans et je suis travesti. Ce soir la je portais des talons hauts fermés à lacets, des bas noir, un porte-jarretelle, un string ficelle, un soutien gorge avec mes faux seins, une jupe plutôt moulante arrivant milieu de la cuisse, un petit haut à motif, ma perruque brune longue, maquillé et épilé de partout.

Je me rendais chez ma tante Katia habillé comme ci-dessus pour aller chercher ma cousine pour sortir boire un verre. Manque de chance elle n'était pas encore rentrée.
Je me suis donc installé sur le canapé pour papoter avec ma tante autour d'un verre en l'attendant.

Au bout de quelques temps, peut-être 20 la porte s'ouvre et le beau-père de ma cousine, c'est à dire le mari de ma tante, Paul entra dans l'appartement:
C'est un bel homme, la quarantaine, les cheveux grisonnant, grand....
Il est venu s'installer auprès de nous et m'a dis:
- Tu es plutôt mignonne en femme, et très sexy...
A ce moment j'étais très gêné, mais ma Katia m'a regardée et m'a dit:
- Vas y, profites en tant qu'il est la.

Je me suis donc approché de lui pour l'embrasser, j'ai commencé à le caresser ne sachant pas à quoi m'attendre... Il embrassait si bien et me tenais le visage dans ces mains...
Je me suis donc mis à genoux, au sol, devant lui sous le regard approbateur de ma tante qui devenait de plus en plus coquine.
Je lui ai enlevé sa ceinture, dégrafé sa braguette et sorti sa bite, c'était plus gros que ce à quoi je pensais:
- Putain Katia, comment tu fais? elle est énorme...
- C'est l'habitude, Lucie, me lança t-elle avec son regard de plus en plus coquin

Je l'ai pris en main, mes doigts ne faisaient pas le tour complet, et mon poignet a commencé ces mouvements de hauts en bas, de plus en plus vite, de plus en plus fort.
Mes lèvres sont venues se poser sur ce gland énorme violacé, pour le sucer en le branlant. En gorge profonde, mes lèvres arrivaient au deux tiers de sa grosse bite. Paul adorait quand je titillais sont frein en le regardant droit dans les yeux.

Katia, ma tante, ne pouvant plus se retenir, est venu pour me sucer aussi, elle suce tellement bien du haut de ces 42 ans, que j'ai giclé en un rien de temps.

Paul n'en pouvait simplement plus: je lui ai vite enlevé son pantalon. Je me suis mis à quatre pattes sur le canapé, il n'a pas attendu une seconde de plus pour venir frotter son gros gland contre mon petit cul pas encore dilaté...

Habituellement je n'ai pas besoin de lubrifiant, mais dans le cas présent c'était nécessaire. Il m'a pénétré doucement, centimètre par centimètre jusqu'à la garde.
Il m'écartait tellement mon antre avec son énorme engin, que j'étais comblé.
Au début j'ai eu mal, puis il a commencé à faire des vas et viens, de plus en plus vite que la douleur s'effaçait entièrement pour laisser place un plaisir immense, je jouissais tellement:
- oh ouiiii
- c'est trop bon
- continue, encore
- plus fort, plus profond, plus vite
- ...

J'adore cette sensation de chaleur humaine dans mon cul étroit, le sentir se dilater de plus en plus, et à chaque passage du chybre.
Les positions se sont succédées:
- levrette
- moi sur le dos, jambes en l'air
- moi debout, en me levant et en m'asseyant sur sa bite
- contre le mur
- penché sur la table
- ...

Et tout d'un coup Paul m'a dit:
- Putain, je viens
J'ai tout de suite enlevé sa bite de mon petit cul pour la mettre dans ma bouche.. son jet tiède et gluant m'arriva comme un projectile au fond la gorge...
Katia, ma tante, c'est empressée de venir me rouler une pelle pour partager cette liqueur d'or que l'on aime tant.

Heureusement nous étions déjà rhabillés lorsque ma cousine Manon est arrivée...

Paul et Katia m'ont dis de repasser quand je le voulais... A bientôt


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !