Total : 1951
En attente : 241

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (717)
Entre hommes (158)
Entre femmes (52)
Transexuelle (64)
Premiere fois (154)
A plusieurs (696)
Jeune adulte (106)
Mature (32)
Soumis,soumise (155)
Inclassable (58)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






premiére fois en 1786

Ecrit par historicul
Parue le 08 décembre 2008
Il y a 4 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 8824 fois | Cette histoire erotique a une note de : 8/20

Noter ce récit erotique !


Première fois
Hiver 1786 en Limousin.
Quand Fanchon arriva le soir par la malle poste à cheval au château qui l’employait, elle n'avait que son maigre bagage sa cape recouvrait ses habits de paysanne, des chausses sortes de bas de laines avaient migrés sur ses chevilles et laissaient dépasser ses sabots de bois. Elle n'avait pas mangé depuis le matin mais son allure dégageait une santé et des habitudes de sauvageonne.
Après une présentation rapide, le serviteur lui indiqua un appentis prés de la cuisine prévu pour lui servir de chambre. Il lui pris ses affaires des mains et les jeta sur la paille de la couche sommaire.
Puis il la guida en la prenant par la main vers la table ou se trouvaient des reliefs de repas pris plutôt. Le feu était fort sous un gibier qui tournait à la broche dans la grande cheminée de pierre.
La petite qui cherchait à se réchauffer après son voyage, se tourna face aux flammes.
Elle sorti ses petits pieds nus de ses sabots pour sentir la chaleur des dalles de pierre du foyer. La chaleur monta le long de ses jambes, elle attrapa à pleine main le drap de sa robe et le remonta pour que ses cuisses maigres reçoivent les flammes.
Elle s’appuyât sur la table derrière elle et commença à se détendre un peu.
Le serviteur qui se tenait derrière la table lui passa une tranche de pain et un morceau de viande dégoulinante de jus venant d’un plat posé là. Elle mordit dedans sans quitter les flammes des yeux .elle s’assit sur la table en posant ses pieds sur le banc. Les flammes éclairaient ses cuisses et en mangeant elle s’oublia à la caresse des flammes en écartant généreusement les jambes pour sentir la chaleur en directe sur son sexe nu et lisse.
Elle ne portait pas de culottes, luxe inconnu à cette époque pour une fille de sa condition.
Les yeux fermés elle appréciait ce confort sans se soucier de son entourage.
Un grand chien qui se tenait dans un coin sombre s’approcha en flairant la viande. Du jus de viande était tombé sur la cuisse de la jolie, et il essaya de le lécher à même la peau avec un peu d’hésitation de peur de se voir chassé. Elle le laissa faire, en appréciant même l’humide douceur de ce baiser intéressé. L’initiative de l’animal eu pour effet de réveiller un petit mitron qui somnolait prés du tourne broche, son intérêt fut dés lors tourné vers l’entre cuisse de la nouvelle.
La jolie sentie la chaleur monter en son ventre et son petit endroit jusqu’alors fermé s’entre ouvrit en gonflant et en s’humidifiant de manière réflexe. Le grand chien, sut le premier, grâce à son odorat subtil le changement qui s’oppérait, et il vint rapidement vérifier cela en appliquant sa truffe sur le pubis et gratifia cette corolle entre ouverte d’un rapide coup de langue inattendu et imparable.
Le mitron ne put s’empêcher de rire, le serviteur qui n’avait rien perdu de la scène rit aussi et tous les deux sentirent leur sexe se dresser. La fille se protégea en plaçant ses mains sur sa fente, ce qui ne fit qu’aggraver le situation car ses doigts pleins de sauce furent un attrait irrésistible pour l’animal qui se mit à lécher les doigts et réussit à passer au travers d’eux pour recueillir le reste à même le sexe de plus en plus ouvert. A la fin elle retira ses mains et tous regardèrent la gentille bête se délecter du suc disponible, et il alla même le chercher dans les moindres recoins.
Le serviteur chassât le chien d’une bourrade, renversât sur le dos fanchon sur la table et se plaça entre les cuisses ouvertes qu’il maintenait comme une brouette. La queue jaillit du pantalon et il l’enfonçât au tiers pour sentir une résistance dans cette petite chatte,il prit son élan et en trois reprise se retrouva enfoncé en elle jusqu’aux poils de son pubis. Il prit un rythme régulier en se retenant de jouir car il voulait savourer sa victoire.
Le mitron se tenait juste à ses cotés et tenait sa queue entre ses mains. L’homme se retira brusquement pour ne pas finir et dit au garçon de prendre sa place. Le petit sexe du jeune disparut aussitôt et en trois aller et retour il se mit à trembler et cria en déchargeant en elle. Elle aussi se mit à gémir de plaisir la tête en arrière, les yeux mis clos ne montraient que le blanc des globes révulsés. L’homme revint entre ses cuisses et regarda le résultat de ces assauts, la chatte débordait de sperme et un léger filet de sang attestait de la rupture de l’hymen. Il frotta son gland le long de la fente et guida celui ci plus bas, ou un orifice brun et fermé attendait. Les sucs aidant a glisser son vit il put grâce à l’aide apportée par les doigts de fanchon compréhensive qui s’écartait les fesses, s’introduire par petits coup en elle.
Au début l’anus se resserra, puis il se relâcha et après un lent va et vient la queue put rentrer et sortir du trou sans obstacle. Le mitron passa sa main sur le clitoris et les lèvres de la belle pendant que l’homme la bourrait, il enfonçât même ses deux doigts en elle au moment ou l’homme déchargeât dans son cul au même moment ou elle jouissait en gesticulant.
Elle perdit connaissance.
Ils la regardèrent longtemps car elle restât sur la table ouverte et pantelante.

Et après,c’est une autre histoire…….





Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !