Total : 1951
En attente : 157

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (709)
Entre hommes (144)
Entre femmes (51)
Transexuelle (62)
Premiere fois (141)
A plusieurs (679)
Jeune adulte (89)
Mature (24)
Soumis,soumise (153)
Inclassable (56)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






première fois homo

Ecrit par micheljgay
Parue le 27 décembre 2014
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 7145 fois | Cette histoire erotique a une note de : 13.6667/20

Noter ce récit erotique !


Ma première fois j’étais très jeune et j’aidais un ami Algérien de 4 ans mon ainé à faire ses devoirs et de temps en temps on se branlait ensemble, il avait une très belle queue. Un jour il m’a demandé de la lui toucher, elle était dur et douce à la fois ça m’a excité et je l’ai branlé. Quelques jours plus tard j’ai eu du mal à bander il m’a caressé les fesses et il a introduit un doigt dans mon anus j’ai sursauté ça m’a fait mal et ça m’a surpris mais j’ai trouvé très agréable, et j’ai aussitôt bandé très fort, Bien sûr il s’en est aperçu et le jour suivant il a recommencé et poussant plus loin il a mis son sexe entre mes cuisses, sans me pénétrer il faisait des allés retour je sentais une douceur m’envahir et mon érection était au maximum. Quelque jours plus tard il m’a fait comprendre qu’il voulait me pénétrer je luis ai dit non car il avait une grosse queue et ça allais me faire mal, mais j’en avais très envie il m’a emmené dans la cuisine et il s’est enduis le sexe avec de l’huile. Tout doucement et tout prévenant il a enfoncé sa queue dans mon petit trou, j’ai serré les dents car ça m’a fait mal mais je n’ai rien dit. Il a compris que j’étais devenu sa femelle. Nous avons recommencé presque tous les jours et je devenais de plus en plus accro. Un jour où il était en train de me pilonner le cul on a senti une présence en effet c’était son frère ainé. On a pensé il va nous tuer mais au contraire il a baissé son pantalon il a sorti une superbe queue bien plus longue et plus grosse que celle de mon amant et il m’a pris avec des grands coups de rein je sentais son pieux faire ses allés retours au plus profond de moi, ça me faisait très mal mais j’ai adoré et j’ai eu un énorme orgasme, j'étais dans un état d'excitation intense et j’ai crié de bonheur quand j’ai senti son sperme chaud giclé et me remplir le cul, il s’est retiré sans un mot et il est parti se laver, mon amant qui n’avait pas jouis est revenu me baiser et lui aussi a eu une longue et forte éjaculation. Bien sûr j’en ai fait de même sans même me tripoter. Nous nous somment lavés il m’a passé comme d’habitude la poire a lavement de sa mère pour que je me nettoie l’intérieure et je suis partis le cœur en joie et le cul rassasier. Pendant 2 ans nous avons recommencés plusieurs fois par semaines, malheureusement ils ont déménagés et le destin nous a séparés.
Je suis resté abstinent jusqu’à mes 30 ans ou j’ai connu d’autres rencontres et que j’ai connu enfin la fellation. Je tiens à remercier *Omar et Kader* (prénoms d’emprunts) mes 2 premiers amants qui m’ont donnés tant de plaisir et à qui je pense très souvent.
A cette époque aucun des deux ne mon demandé de les sucer et moi je n’y ai même pas pensé.
Je suis resté abstinent pendant une vingtaine d’années marié 2 enfants une vie tout à fait normale jusqu’au jour où j’ai rencontré un homme dans un petit bois ou je m’étais arrêté pour uriner.
Cet homme s’est arrêté à côté de moi me montrant sa queue et en se masturbant, je n’ai pas été choqué et je le regardais faire me souvenant de ma jeunesse avec « Omar et Kader », il s’est approché très près et m’a montré qu’il bandait en joignant le geste à la parole il me proposa de la lui prendre en main ce que je fi naturellement sans réfléchir elle été dur et douce légèrement humide je l’ai branlé et au bout d’un moment il m’a demandé de le sucer ce que je n’avais jamais fait à un homme. Je le lui ai dit et il m’a demandé si je m’étais fait sucer je lui répondis oui par des femmes.
Il a souri et m’a demandé de reproduire sur son sexe ce que les femmes me faisait, pas convaincu je me suis agenouillé et j’ai essayé au départ avec beaucoup d’appréhension mais très vite je me suis aperçu que ce n’était pas désagréable et je me mis a le sucer avec plus de conviction, il en profita pour me baiser la bouche de plus en plus vite et de plus en plus fort si bien que n’étant pas habitué je n’ai pas réagis quand il a laissé partir son jus dans ma bouche, jus que j’ai recraché de suite mais j’ai aimé ce gout légèrement sucré, il m’a remis son sexe dans la bouche et je l’ai nettoyé soigneusement. Il m’a remercié m’a proposé de me rendre la pareil que je me suis empressé d’accepter ce ne fut pas long tellement j’étais excité par contre lui a tout avalé m’a bien nettoyé la queue il s’est rhabillé m’a remercié et il est parti.
J’allais sortir du bois quand je l’ai vu revenir et me dire qu’il passait presque tous les mardis à cet endroit a la même heure et que si je voulais on pourrait se rencontrer régulièrement je lui ai dit Ok.
J’ai attendu impatiemment le mardi suivant et il était là à l’heure prévue.
Nous nous somment embrassés et avons recommencé comme la première fois à part que pendant que je le suçais avidement il m’a demandé si je voulais bien qu’il me sodomise je n’étais pas contre bien au contraire mais je luis ai dit que cela faisait plus de 20ans que je ne l’avais pas fait ni même un gode même pas un doigt.
Il m’a rassuré il avait prévu du gel et des capotes il m’a doigté avec du gel un doigt puis un second et enfin un troisième et il a décidé que ça pouvait aller il a posé son gland contre mon petit trou et m’a dit de le rentrer moi-même ce que j’ai fait et à ma grande surprise son gland est rentré j’ai continué par de petits vas et viens jusqu’à ce que sa queue soit rentrée de toute sa longueur et j’ai senti une vague de chaleur envahir tout mon Corp.
Au début il m’a sodomisé lentement puis de plus en plus vite et avec fougue il a grogné et a éjaculé dans la capote une grosse quantité de foutre. Et moi sans même me toucher j’ai eu une énorme éjaculation et pour la première fois de ma vie j’ai jouis du cul. Je tremblais de tous mes membres j’étais heureux. Il est parti en me disant à mardi prochain.
Je suis resté la rêveur mon pantalon sur les chevilles, pendant nos ébats j’avais aperçu un gars qui nous regardais dans la pénombre et ça m’avais excité que quelqu’un me voie me faire sodomiser.
J’en étais là de mes réflexions quand le mateur c’est approché de moi sa bite en érection et m’a fait comprendre que lui aussi voulais profiter de ma bouche et de mon cul. J’ai de suite su que j’allais lui donner ce qu’il désirait, j’ai tendu ma main et saisi son beau sexe plus long et surtout beaucoup plus gros que mon ami du mardi je l’ai branlé et il m’a appuyé doucement derrière la tête et j’ su instantanément qu’il voulait que je le suce, j’ai pris sa grosse queue dans la bouche et je l’ai sucé avec fougue et délectation ça n’a pas été long il s’est crispé et a éjaculé dans ma bouche je n’ai pu me retenir de déguster son foutre j’en avais vraiment très envie, après avoir tout avalé je l’ai nettoyé. Il m’a aussitôt dis qu’il en voulait plus et moi j’avais très envie de ce très beau sexe, un peu de gel et il m’a pris avec une très grande délicatesse puis il s’est excité et m’a pilonné le cul, j’avais mal mais c’était tellement bon j’étais heureux il a jouis et je me suis étonné de voir la grande quantité de sperme dans la capote, je l’ai sucé pour le nettoyer il m’a remercié m’a embrassé et là j’ai vu que c’était un Magrébin et j’ai pensé très fortement à mes 2 premiers amants. Ce soir-là je suis rentré chez moi repu et comblé.
Je les ai revus plusieurs fois toujours séparément jusqu’au jour ou sans que je m’en aperçoive ils se sont rencontrés après avoir vu chacun de son côté que je me faisais fourrer par l’autre d’un commun accord ils ont décidés de me faire passer un moment que je ne suis pas prêt d’oublier.
Le mardi suivant je retourne donc au petit bois tout émoustillé en prévision d’une bonne séance de suce et de baise comme a l’habitude et a peine arrivé et après de longs baisers mon amant du mardi m’a demandé de le sucer et pendant que je lui pratiquais une longue fellation en m’appliquant sur sa superbe queue et ses grosses couilles bien remplies de ce suc dont j’aimais me régaler j’ai senti la présence d’une autre personne je ne détournais pas de ma besogne quand j’ai senti deux mains qui me faisait me redresser et mon pantalon s’est vite retrouvé sur mes chevilles évidemment je ne portais pas de slip deux mains se mirent à me caresser le cul insistant sur ma raie qui était offerte à ces caresses je me suis mis à sucer frénétiquement cette grosse bite que j’avais dans la bouche en souhaitant ardemment que j’allais recevoir une bonne sodomie en même temps que je me faisais remplir la bouche mais ce ne fus pas le cas le gars qui étais derrière moi et venu se placer à côté de mon premier amant et m’ présenté sa queue que j’ai cru reconnaitre j’étais stupéfaits mais très heureux en même temps, j’ai relâché la première bite et je me suis empressé de m’accaparer de ce merveilleux pieu qui s’offrais à ma bouche je l’englouti d’un coup et j’en étais sure c’était celle de mon Magrébin pendant ce temps l’autre n’a pas perdu le temps il me caressait l’anus avec du gel et a présenté sa superbe bite à l’entrée serrée de mon cul et doucement mais surement s’est enfoncé en moi jusqu’à la garde je sentais ses grosses couilles contre mon cul offert par de petits va et viens il m’a dilaté le cul qui était pourtant déjà bien ouvert et d’un coup il s’est mis à me pilonner de violents coups de queue celui que je suçais s’est mis à éjaculer au fond de ma gorge par de grosse giclées de ce jus dont j’étais devenu très friand j’ai bien évidemment avalé tout ce bon foutre pendant que celui qui m’enculais lui aussi a éjaculé avec des spasmes et moi j’ai joui sans même me toucher je pensais que la séance était finie mais non après un bon moment je les ai vu changer de position et je me suis retrouvé avec une grosse bite dans la bouche et l’autre dans le cul et tout a recommencé je m’acharnais énergiquement sur cette bite qui me bourrait la bouche et accompagnais par des saccades celle qui me pilonnait le cul jusqu’à les faire exploser toutes les deux presque en même temps, j’étais épuisé mais tellement heureux. Ils m’ont embrassé caressés et m’ont proposé de recommencé le mardi suivant ce à quoi j’ai adhéré avec enthousiasme et bien entendu nous avons recommençais nos séances très régulièrement ce qui a fait que je ne m’étais plus de gel tellement mon cul était habitué à ces deux gros pieux. De temps en temps j’ai rencontré d’autres gars mais rien de comparable avec mes deux amants et les rares fois où l’un des deux était absent je me régalais quand même mais toujours avec la sensation d’un manque évident l’absence de l’autre.






Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !