Total : 1951
En attente : 170

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (714)
Entre hommes (147)
Entre femmes (51)
Transexuelle (62)
Premiere fois (142)
A plusieurs (680)
Jeune adulte (91)
Mature (25)
Soumis,soumise (153)
Inclassable (56)

SODOMIE DU MATIN FAIT DU BIEN
SEX SHOP ET BAISE AU PARKING
Je l'air sucé devant mon oncle
Mon Médecin
UNE SODOMIE ET AU LIT






une semaine merveilleuse

Ecrit par rycame
Parue le 01 juillet 2014
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 2771 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Mon premier matin comme concierge me stresse beaucoup, j'hésite sur mon linge et je me décide pour une bobette bleu pale avec un gilet plus foncé mais assez court, il ne cache pas mes fesses que je vois dans le tissu transparent, en avant je vois mon pénis pointé et je peux lire mon tatouage, je descend prendre la balayeuse au 1er, cela fait sourire ceux qui sont là, dans les passages plusieurs portes ouvrent pour m'examiner, j'y prend plaisir et je me place pour qu'ils voient tout,je vois des figures que j'ai vu à la campagne chez M.Paul, je finis vers treize hrs et je retourne chez moi, je prend un jus comme le pagette vibre, un message ((no 23), cela doit être l'appart, j'obéis mais je me demande ce que je fais faire si un message entre lorsque je suis ailleur, en entrant je vois l'homme assis sur le sofa qui m'ordonne de tout enlever, j'obeis.

Fais moi bander cette queue ridicule et montre moi tes fesses.

Je me caresse les seins et lentement je descend sur mon sexe, mon autre main caresse mes fesses, je me penche pour qu'il voit tout en écartant mes fesses, je vois son pénis qui veut exploser mais moi je suis incapable d'avoir une érection.

Tu as un beau petit cu mais à part ca cela vaut pas cher.

Toujours penché je sens son doigt pousser sur mon trou, il met un liquide et sans rien dire je sens son pénis me pénétrer, lentement il accélère en me traitant de tout les noms, je me lamente et il croit que ce sont ses coups qui me font plaindre mais ce sont ses paroles que j'aime, je le sens se vider, il se retire.

Fiche le camp je te rapellerai quand je voudrai me vider.

Je sors en remontant ma bobette, je sens son jus sortir de moi, cela n'a pas pris quinze minutes je prend une douche et je pense à ca, si ils sont tous comme ca cela ne sera pas long à tous les passer, je m'ennuis de M.Paul.Je regarde la télé depuis une hrs quand un message arrive, je mets du linge propre et j'y vais, assis il est habillé il demande de lui faire un caffé, il ne parle pas mais il m'examine, je bouge lentement pour me montrer, je le rejoins, il défait son pantalon et il sort son pénis, il est long mais mou, ses yeux sont toujours fixéssur mon bas du corp , je veux lui faire plaisir et j'enlève tout lentement, je me penche et j'écarte les fesses pour lui montrer mon trou, il n'a aucune érection et je ne peux me retenir je me jette à genoux et je dépose mes lèvres sur son gland, il me laisse faire, je veux le faire bander et ma langue le caresse ainsi que ses testicules, il réagit et ma bouche travaille à plein rendement, je sens ses frissons et j'augmente la vitesse, je suis comblé quand je recois son jet et lorsqu'il s'est vidé c'est lui qui doit me repousser.

Tu es une bonne suceuse depuis quand tu es la chienne à Paul.

Il m'a marqué il y a deux jours.

En deux jours j'ai fait cinq visite mais ce matin c'est nouveau, le message entre (no 34 à poil), je suis mal à l'aise mais j.obéis, je frappe mais il se fait attendre, une porte ouvre et le gard me regarde en riant, enfin il répond, il est habillé.

Tu vas faire le ménage vas-y commence.

Il me suit partout etje sens toujours une main qui me touche en passant, j'aime ca et je ne m'éloingne pas quand je sens sa main, après une hrs il m'allonge sur la table de cuisine,il m'attache les pieds à une courroie qui passe derrière ma tête, je sens un courant d'air passer entre mes fesses, il part et reviens avec un pot et je vois qu'il est nu, je crois qu'il veut m'enculer, ses mains caresse mes seins et il les pince assez fort, les yeux fermés je me plaind quand je comprend qu'il les suce, quand il commence à les mordre je me plaind très fort pas de douleur mais de plaisir, je veux lui faire comprendre que j'aime ca, alors je soulève le torse et je pousse vers sa bouche, je bouge pour qu'il morde l'autre aussi. Sa bouche descend sur mon ventre en le mordant, il avale mon pénis et cela me fait très mal en sentant ses dent mordre, là je le sens avaler mes boules et je sens ses dents, la peur me prend mais sa langue descend entre mes fesses il les mord très fort, mes cris bondissent quand je sens sa langue pousser sur ma rondelle, il s'attarde assez longtemps avant de remonter à mon pénis, il l'avale et je suis décu de ne pas avoir d'érection, je sens son doigt pousser sur mon anus avec une crème quand un objet me pénètre lentement, un frisson me passe dans le pénis et je sens qu'il va couler même sans érection, il le nettoie comme il faut avant de se lever, debout il me regarde en souriant, je sens cette objet en moi,

Cela fait très longtemps que je n'ai pas eu une belle vache comme toi, une peau blanche et douce, une paire de seins et une paire de fesse que je tiens dans une main,

je retourne chez moi heureux.




Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !