Total : 3055
En attente : 1

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (872)
Entre hommes (244)
Entre femmes (74)
Transexuelle (72)
Premiere fois (258)
A plusieurs (834)
Jeune adulte (139)
Mature (120)
Soumis,soumise (284)
Inclassable (159)

histoire vraiment vécue, à scènes sales...
Ma belle ! ( Suite 1 )
sabine salope de village
Souvenirs du temps passé VII
Cet obscur lieu du désir






Ma belle ! ( Suite 1 )

Ecrit par Marcel
Parue le 16 avril 2024
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 456 fois | Cette histoire erotique a une note de : 12/20

Noter ce récit erotique !


Ma Belle ( Suite 1 )

Deux ans se sont passés depuis mon dernier récit, j’ai maintenant 16 ans.
Notre situation a évolué et mes parents, grâce à la réussite professionnelle de mon père ont investi et acheté un pavillon. Nous vivons heureux, malgré les grosses journées de travail de mon père. Ma mère continue pour son plaisir à faire des travaux de couture et a réussi à se faire une petite clientèle.
De mon côté, j’ai continué à découvrir les plaisirs de la masturbation et du voyeurisme, en attendant de passer à la pratique.
En temps que fils unique, j’ai la chance d’avoir une grande chambre. Je continue à laisser la porte de ma chambre ouverte le soir. Dès que mes parents montent, je fais semblant de dormir. Ils ne ferment pas entièrement la leur, et je peux les mater et me branler chaque fois qu’ils baisent.
Souvent, ma mère garde ses bas et porte jarretelles quant Papa lui fait l’amour et là, je bande comme un Turc, ça m’excite aussi, en plus elle a un super cul bien arrondi.
Elle sait tout faire, j’aime quant il la prend par derrière et lui met des claques sur le cul. Je ne comprends pas pourquoi il l’insulte, mais elle a l’air d’aimer cela et ne dit rien !
Je suis toujours surpris quant elle lui suce le sexe et l’avale entièrement, elle arrive quant même à respirer, même si elle bave beaucoup !

C’est la fin du mois de Mai, le W-E se termine et demain papa part en stage en région Parisienne. Moi, comme chaque Dimanche soir, j’obéis à mes parents et me couche de bonne heure. Je les entends monter se coucher et mon père devant se lever de bonne heure ne fait pas l’amour à ma mère, je suis déçu et me branle sauvagement pour assouvir mes envies.
Je passe une bonne nuit et n’entends pas mon père se lever et partir .
Au matin, je suis presque content de son absence, je peux prendre le petit déjeuner seul avec ma mère. Elle est resplendissante de beauté. Elle est là à me préparer mon chocolat, en nuisette bleue courte. Elle ne se doute pas que je suis obsédé et ne quitte à aucun moment son cul, sa poitrine qui se découvre quant elle se penche.
Je fais tomber ma serviette pour mater sous la table. Ohhhhhh, elle n’a pas de culotte ! Elle est trop belle ma mère !
Malheureusement, je ne peux pas traîner, je file prendre ma douche, je m’habille et file au collège.
La journée se passe bien, je termine à 16 H 00 et rentre à la maison. Je prends une douche et me mets en maillot. Il fait chaud, le temps est orageux.
Maman téléphone pour me dire qu’elle rentrera pour 19 h 00.
Je prépare à manger des crudités et du jambon, vu la chaleur.

Maman rentre, bien rouge et excitée, elle part immédiatement à la douche.
Elle a passé un paréo, juste une petite culotte en dessous.
Nous dînons tranquillement, l’orage commence à craquer !Il fait tellement lourd que même en maillot, j’ai chaud !
Les éclairs jaillissent dans le ciel. Le tonnerre gronde ! Les lumières se coupent !
Maman ferme les fenêtres et les volets !
« Il vaut mieux aller se coucher ! Et ton père qui n’est pas là ! «

Je monte dans ma chambre après être passé à la salle de bain. Maman fait de même après m’avoir souhaité une bonne nuit.
Je suis couché, avec mon caleçon.
Le tonnerre et les éclairs pètent ! Maman vient dans ma chambre et me demande :
« Tu ne veux pas venir coucher avec moi, je ne suis pas rassurée avec ce temps ? «
« Oui Maman, cela me rassurera aussi ! «
Avec une petite lampe, je rejoins la chambre à ma mère. J’éclaire le lit, elle est là allongée sur les draps vu la chaleur. Les jambes ouvertes, sa nuisette relevée bien au dessus du genou, elle est belle et désirable.
Sa nuisette ne peut contenir complètement sa poitrine, et ses seins débordent du léger tissu.
Je m’allonge à ses côtés, mon caleçon fendu laisse mon sexe dépasser, mais dans le noir, elle me peut le voir.

Je me blottis contre elle, je pose ma main sur ses hanches et doucement relève le bas de sa nuisette. Elle ne dit rien. Bien serré contre elle, je sens sa chaleur, mon corps épouse ses formes. Elle est bien chaude !
Je n’ose plus bouger, je suis tellement bien ! je sens mon sexe qui se colle à l’entrecuisse de maman.
Je bande, et il est entre ses cuisses contre les lèvres de ma mère. Elle ne dit rien. Les éclairs éclairent la chambre. Je la serre encore plus et mon sexe glisse contre le sien !
" Oh non, il ne faut pas ! «
Le tonnerre gronde, je la serre encore plus fort, mon sexe rentre encore plus, il a envie, moi aussi !
Là, maman avec son bassin tangue d’avant en arrière.
« Oh oui, continue ça me fait du bien ! Ouiiiiii «
Dans les craquements d’orage, et la pénombre, mon sexe va et vient donnant et prenant du plaisir.
Mes mains ont empoignées les seins à maman, ses tétons roulent sous mes doigts!
Elle soupire de plaisir. Pour mon premier rapport sexuel, j’aurai connu le plaisir maximum !
Ma queue se raidit et les spasmes nervurent mon sexe. Par saccades, il déverse mon sperme dans ce chaleureux vagin !
Après m’être vidé, c’est elle qui se tourne pour me prendre la bouche et après un long baiser savoureux qui m’emmène au paradis, nous nous endormons enlacés.
Dès le lendemain, elle part normalement à son travail. A son retour, le soir, elle arrive dans sa petite robe de toile, toute souriante. Elle m'embrasse sur la bouche et me me dit :
« Bon, on se prend un petit apéro et on parle ! «
Après nous avoir servi un bon « Américano « , elle me dit :
« Bon mon Chéri, cela m’a réconforté hier notre relation, mais tu sais il faut penser à ton père ! Si on veut continuer, il faut garder le silence et tu ne devras me prendre que par l’arrière par respect pour ton Père ! «
« Pas de problème Maman, je ne dirai rien et je ferai comme tu veux ! C’est trop bon ! Elle me reprend la bouche de nouveau alors que je lui caresse sa poitrine !
Je n'ai pas trop envie de manger, mais plutôt de baiser !

Il nous reste donc la semaine pour profiter un maximum !

















Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !