Total : 3055
En attente : 2

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (872)
Entre hommes (244)
Entre femmes (74)
Transexuelle (72)
Premiere fois (258)
A plusieurs (835)
Jeune adulte (139)
Mature (120)
Soumis,soumise (284)
Inclassable (159)

histoire vraiment vécue, à scènes sales...
Ma belle ! ( Suite 1 )
sabine salope de village
Souvenirs du temps passé VII
Cet obscur lieu du désir






Grand Mère.

Ecrit par Marcel
Parue le 11 juin 2023
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 3350 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15.4/20

Noter ce récit erotique !



Grand Mère.

Nous habitions en Normandie, près de Rouen. Pour les vacances, et à tour de rôle avec ma sœur, nous allions passer quelques jours chez ma Mamie.
Celle-ci avait une petite maison dans l’Eure avec un peu de terrain, cela nous permettais de nous défouler au soleil. Seule depuis le décès de son mari il y a 3 ans, elle appréciait beaucoup nos séjours.
J’ai pu avoir des bonnes vacances grâce à ces séjours, car j’étais heureux de quitter la maison paternelle car avec Grand Mère, j’avais plus de liberté et il n’y avais pas d’horaires stricts. Passé mes 18 ans, j’ai continué à y passer quelques jours.

A peine arrivé, je me mets en short, torse nu. Il faut que j’aide Mamie au jardin, mais cela ne me dérange pas.
Suzanne, petite femme d’un mètre soixante, est souvent en blouse bleu clair courte avec son chapeau de paille. Avec ses cheveux blonds coupés au carré elle a un visage agréable avec ses lunettes rondes. Malgré sa soixantaine d’années, elle garde une silhouette svelte, agrémentée par une opulente poitrine.


A genoux dans les allées du jardin, elle désherbe laissant derrière elle les mauvais herbes. Moi, à quatre pattes, je là suis pour ramasser celle-ci. Tout en avançant, elle me parle de choses et d ’autres.

Il m’a fallut un petit moment avant que mon attention soit attirée par ses formes.
Je relève la tête et regarde le postérieur à Suzanne. Le corps courbé, sa blouse relevée découvre ses formes. De belles jambes blanches écartées laissent apparaître son postérieur. Ho là surprise, elle n’a pas de culotte !
Du coup, j’accélère mon labeur pour être plus prêt et voir mieux ! Je ne peux quitter des yeux son derrière !
Des cuisses fines et musclées précédent deux jolies fesses bien galbées. Je suis haletant à ce spectacle. Au milieu sont enserrées deux lèvres entrouvertes qui laissent deviner son clitoris saillant bien caché dans les petites lèvres. Quelques poils courts parsèment ce trésor
Malheureusement, le haut de la blouse ne me permet pas de voir son trou du cul, mais cela suffit à me faire bander !
Mamie me parle, mais je ne l’entends plus trop captivé par son cul. A mon âge, je n’ai pas eu beaucoup d’occasions avec les filles, et la masturbation est mon passe temps favori.

« Bon Marcel, on va arrêter, on en a fait assez pour aujourd’hui et j’ai mal au dos ! Aides moi à me relever ! «
Immédiatement relevé, je pose mes mains d’un côté sur la hanche de marraine et de l’autre sous son bras droit, caressant au passage son sein droit, il est bien ferme. Sa blouse entrouverte m’offre une belle vue sur sa poitrine gonflée, ses tétons se dressent à travers le coton de sa blouse.
Je l’aide à se relever, et elle se retrouve dans mes bras, je ne peux cacher mon érection, mon sexe dressé sous mon short en coton vient frotter son entrejambe.
Suzanne ne dit rien, elle me remercie en souriant de l’avoir aidé, nous sommes en sueur.
« Allez direction le bain, ça va nous faire du bien Marcel ! «
Arrivés dans la cuisine, elle me demande de monter et de couler le bain, j’obéis, et file à la salle de bain. Mon érection a baissé. La baignoire est remplie au 3/4, je rajoute les produits savonneux, j’enlève mon short et pénètre dans l’eau, elle est tiède, c’est bon. Je me savonne le corps et en profite pour m’astiquer mon sexe, hum ça fait du bien !
Assis dans la baignoire, je ne pense à rien si ce n’est qu’au cul de Mamie, elle devait être bonne à 20 ans !
Et soudain, la voilà qui rentre dans la salle d’eau !
« Alors, ça va, elle est bonne ? Tu vas faire une petite place à marraine ! «
Et sans attendre ma réponse, elle fait tomber sa blouse et se retrouve nue aux abords de la baignoire !
Devant mon regard médusé, elle me dit en rigolant :
« Oh, ne fait pas ton jeune effarouché, tu as déjà vu des femmes nues, j’ai trouvé tes revues dans ta chambre ! «
Levant une jambe pour rentrer dans la baignoire, elle m’offre sa chatte ouverte en spectacle !
Celle-ci est surmontée d’une toison velue. Elle s’assied face à moi dans la baignoire, nos jambes entrecroisent..
Elle se frotte la poitrine avec un gant mousseux, puis se tourne et me dit :
« Tu peux me faire le dos, je n’ai pas les bras assez longs ! «
Et là, elle se lève. Je dois donc me lever aussi pour pouvoir lui frotter le dos. Immédiatement, mon sexe se met en position horizontal. Je frotte son dos, puis le bas de celui-ci, ses hanches, ses fesses, je passe ma main entre ses cuisses et lui parcourt son sexe avec l’éponge, elle écarte un peu plus ses jambes soupire, et là, elle me dit :
« Je vais m’essuyer, tu me rejoindras dans ma chambre pour me passer un onguent, ça me fera du bien pour mon mal de dos ! «
Je la vois sortir du bain et se passer la serviette, je fais de même, la bite en l’air, elle la bien vu !
Dans sa chambre, elle est allongée sur son grand lit les bras et jambes en croix.
La serviette autour de la taille, je m’approche.
« Prends le pot sur la commode, et viens sur le lit, cela sera plus facile pour toi ! «
La chambre est dans une légère obscurité. J’ouvre le pot, il n’y a pas d’inscription sur le pot.
Je commence à masser le bas dos de mamie, elle écarte un peu plus ses jambes !
Hum, j’ai envie de la toucher au niveau de son sexe, mais je n’ose pas !
« Oui, c’est bien, masses moi aussi mes fesses, la douleur les électrifies !»
Je n’en demande pas plus et lui frictionne ses fesses prolongeant vers ses cuisses.
Ma serviette se dénoue, je suis nu sur le lit !
« Oh oui, tu me fais du bien , c’est bien agréable ! «
Là, elle se tourne et se met sur le dos, me présentant son sexe et sa poitrine. Elle se remet les bras et jambes en croix.
« Masses moi les cuisses et le ventre, j’en ai besoin ! «
Je commence par ses cuisses, et je monte progressivement vers son ventre ! J’effleure ses grosses lèvres sans oser les toucher, sa respiration s’intensifie !
Je continue à masser vers le haut, mes mains se dirigent vers ses gros seins, ça y est, je les pétris, ils sont gros et agréables à peloter ! Elle se languit sans oser se lâcher ! Tout en me posant sur elle, je continue mon massage, mon sexe tendu est entre ses cuisses et se frotte à ses lèvres vaginales .
« Arrêtes petit vicieux, que fais tu ! «
Elle se relève et me toise !
« je vais être obligée de te remercier, allonges toi ! «
Enfin, mon heure est arrivée. Allongé sur son lit, j’attends en l’observant ! Étonné, je la vois enlever son dentier et le poser sur la table de chevet, ça me choque un peu, mais j’ai trop envie pour dire quelle que chose.
« Tu verras, cela glisse mieux mon chérie ! «
Elle se pose à califourchon sur mon corps son cul vers moi, et se penche vers mon sexe. Sa bouche avale mon sexe et se referme sans dents sur mon chibre ! Elle commence à me pomper. Cette vieille bouche qui enserre ma queue est sensationnelle. Elle applique sa langue en même temps, je m’active entre ses gencives, c’est divin ! Je l’encourage par la parole sans oser trop l’insulter ! Ma langue lèche sa peau.
« Oh oui Suzanne, tu mes suces trop bien, avales bien ma queue ! «
Ses gencives dénudées caressent mon membre ! Quelle sensation, c’est énorme !
Elle retire ma bite de sa bouche pour me faire des bisous sur mon gland et me lécher les couilles !
Ensuite, elle se tourne et me prend la bouche, ma langue fouille la sienne, je sens ses gencives lisses, je bande comme un turc !
« Oh Suzanne, je voudrais te bouffer ta chatte ! «
« Hé bien petit cochon, elle n’attends que toi, elle bave d’impatience !
Sans attendre, j’y enfonce ma langue et la pénètre avec application ! Elle est bonne la vieille Mamie !
Dans l’euphorie, j’ose enfoncer mon majeur dans son anus, elle gémit, elle tangue, elle en veut !
Je lui branle son anus, mon doigt s’enfonce au plus loin, le passage est déjà fait !
Elle me repousse et me demande de m’allonger sur le dos J’obéis et là elle s’empale sur mon sexe qui devient son axe central, elle coulisse dessus, monte et descend .
Je la vois les bras écartés criant son plaisir sa jouissance, monter et descendre sur ma bite qui est son pivot ! Elle râle et bave, elle n’est plus elle même !
Dans la pénombre, nous jouissons tous les deux, les couilles claquent sur ses cuisses, mon jus se déverse en elle, elle est ma chose !
Pour finir, elle pose son entrejambe sur mon visage et me dit :
« Nettoies mon sexe petit vicieux si tu veux passer des bonnes vacances ! «
Sur ses instructions, je lèche et avale ses effluves et mon sperme mélangés, une bonne liqueur et lui rend sa chatte bien propre !
Grand Mère aussi est une vicieuse, et je vais le découvrir !


Marcel








Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !