Total : 3055
En attente : 1

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (872)
Entre hommes (244)
Entre femmes (74)
Transexuelle (72)
Premiere fois (258)
A plusieurs (834)
Jeune adulte (139)
Mature (120)
Soumis,soumise (284)
Inclassable (159)

histoire vraiment vécue, à scènes sales...
Ma belle ! ( Suite 1 )
sabine salope de village
Souvenirs du temps passé VII
Cet obscur lieu du désir






Ma première fois avec une femme

Ecrit par GG13008
Parue le 31 décembre 2023
Il y a 4 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1583 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Bonjour, je m’appelle Adrien, j’ai 14 ans, je mesure 1,65 m pour 50 kg, je suis châtain , cheveux courts, on me dit timide et un peu efféminé, j’habite Marseille et chaque année je vais passer 1 mois de vacances dans la Drôme, au mois de juillet, chez mon oncle Gérard et ma tante Catherine qui ont une maison dans un petit village, dont je tairais le nom et que je connais très bien car j’y vais depuis l’âge de 8 ans.
il est vrai je suis un peu sauvage mais je connais bien cet endroit, j’y suis bien, j’aime me promener dans le bois et surtout je connais un coin tranquille au bord de la rivière, il faut vraiment connaître pour y accéder.
Ça faisait près d’une semaine que j’étais en vacances et presque tous les jours j’allais me baigner, un petit coin tranquille, les pieds dans l’eau, de l’herbe sur la berge, beaucoup de soleil avec des petits coins à l’ombre et après le repas de midi, en short, tee shirt je file dans mon petit coin à moi et au moment où je franchissais la haie qui me mène à la rivière, à travers celle-ci, je vois une femme nue allongée au soleil sur une serviette, elle prenait le soleil, je devais me trouver à 7 ou 8 mètres d’elle, c’était la première fois que je voyais une femme nue, en dehors de ma mère, châtain cheveux courts elle avait une belle poitrine, une petite toison légère, des aréoles légèrement colorées, un ventre plat des cuisses relativement fines, on va dire une belle femme, je profitais pleinement de cet instant, au bout d’un moment elle s’est retournée et s’est mise sur le ventre et là j’ai pu apercevoir deux belles fesses et je commençais à avoir une poussée de température dans mon maillot à travers mon short, je prenais plaisir à la regarder, à un moment donné, elle a levé la tête, posé son menton sur ses mains et son regard vers la haie, j’étais sûr qu’elle ,ne pouvait me voir
- Bonjour jeune homme

- - Naturellement je n’ai pas bougé

- Tu peux venir, je t’ai vu, sauf si je te fais peur

- Finalement je suis sorti de mon coin un peu gêné, bonjour madame

- Bonjour, mais je t’ai déjà vu, tu étais avec Gérard et Catherine, ils sont de ta famille

- Oui, mon oncle et ma tante

- Je les connais très bien, alors comme ça tu viens mâter les femmes nues

- Je ne pensais pas trouver quelqu’un ici, il faut vraiment connaître

- Je connais bien ce coin, effectivement je n’ai jamais rencontré quelqu’un, je suis tranquille pour prendre un bain de soleil et toi tu viens faire pareil et te baigner

- Oui madame, je peux me mettre là

- Bien sûr, je suis contente d’avoir une charmante compagnie et en plus tu es mignon

- Merci, vous êtes belle aussi

- Merci pour ton compliment, si je ne suis pas indiscrète, tu as quel âge et ton prénom

- 14 ans, Adrien

- Tu es jeune

- Oui, je crois que je vais aller me baigner, je quitte mon tee shirt et mon short, je me retrouve en maillot, elle me regarde

- Tu as raison elle est très bonne, ça va te rafraîchir

- Ça va me faire du bien et je file me plonger dans la rivière et mon regard est attiré par ses cuisses légèrement ouvertes, elle a aussi un peu de poils, je ne vois pas plus, finalement au bout de 10 minutes je sors de l’eau et vais m’allonger sur ma serviette, elle se trouve à un peu plus de 3 mètres, je la regarde, elle a les bras légèrement écartés le long de son corps

- Avant de te faire sécher, tu peux me rendre un service

- Bien sûr

- Le soleil chauffe et je ne voudrais pas prendre un coup de soleil, tu pourrais me mettre de l’huile sur le dos, en te remerciant

- Je m’approche d’elle, je vois son corps de très près, elle me tend un flacon, je laisse couler le liquide puis l’étale consciencieusement, surs ses épaules, ses bras, le bas du dos et m’arrête car je n’ose pas aller plus loin

- Tu peux continuer sur mes fesses et les jambes STP

- Je suis ravi de sa proposition, je fais ce qu’elle m’a demandé, j’ai touché ses fesses, ses cuisses et mollets, j’étais aux anges, voila madame, je me lève et vais vite me mettre sur ma serviette, sur le ventre

- Merci beaucoup, tu as la main douce, au bout d’un certain temps, Adrien, tu devrais faire attention, tu vas prendre un coup de soleil, tu as ce qu’il faut

- Non je n’ai rien pris

- Bouge pas, je vais te passer de mon huile, elle saisit le flacon, se lève et vient se mettre à genoux à côté d’Adrien, je vais te mettre de l’huile

- Je vois ses cuisses, sa toison, son ventre, sa poitrine, je suis aux anges, je sens l’huile qui tombe sur mes épaules et mon dos, elle l’étale longuement, elle a la main douce, sa main descend dans le bas de mon dos, glisse sa main sans mon maillot, étale jusqu'à la naissance de mes fesses, c’est très agréable, puis fait de même sur mes cuisses et les mollets, insiste entre mes cuisses, sa main effleure mes bourses, je ne bouge pas, je frisonne

- Bon puisque j’y suis, met toi sur le dos,

- Je m’allonge sur le dos, un peu gêné, car une bosse sous son maillot va me trahir, je la vois sourire, je tourne la tête et la je la détaille, elle commence à me mettre de l’huile sur les bras, le torse, l’étale, puis sur les jambes, mes les fait écarter pour bien m’enduire l’intérieur, puis remonte sur mon ventre, glisse sa main a l’intérieur de mon maillot pour bien me huiler, heurte mon kiki, je sursaute

- Oh désolé, on ne t’a jamais touché le kiki

- Non, sauf maman et papa quand j’étais petit

- Et toi, tu te le touches des fois

- Heu, oui des fois

- Tu aimes

- Oui

- Je peux toucher ton kiki, si tu en as envie, naturellement

- Oui, mais il faudra le dire à personne

- Promis, ce sera notre secret

- Alors elle passe sa main dans mon maillot elle se promène, effleure mon kiki, qui réagit, sa main l’enveloppe, le malaxe, caresse mes bourses, il a l’air mignon, fais moi voir, elle saisit mon maillot, le retire, lui montrant mon kiki, je suis un peu gêné, mais me laisse faire, elle le regarde, il est mignon, le prend entre ses doigts, il est tendu, pas plus de 12 cm, tire un peu sur la peau pour le décalotter, mon gland apparaît, se penche, me regarde, me sourit, donne quelques coup de langue sur le bout de mon gland puis prend mon kiki dans sa bouche, sa bouche est chaude, de sa main elle malaxe délicatement mes bourses, sa langue se promène sur mon kiki, j’adore, je suis heureux, elle saisit ma main, la glisse entre ses cuisses, je sens sa toison mais aussi sa fente humide, je vais faire pipi

- Mais non, mais non laisse toi aller

- Remet mon kiki dans sa bouche et me suce fortement, je me cambre et pousse un cri, ma main se crispe sur sa toison et je ne bouge plus, puis se retire

- Me regarde, tu sais que tu es délicieux, ta première éjaculation dans ma bouche, ça va, tu as aimé

- Oh oui, mais je croyais que j’allais faire pipi

- Non, tu as éjaculé, si tu veux ton sperme, tous les garçons et les hommes en ont, ce qui permet de faire des enfants et toi tu as bien aimé entre mes cuisses

- Oui, mais je ne sais pas, je ne connais pas

- Si tu veux, je te montrerais et t’expliquerais, prend sa main et la dépose sur sa poitrine, ils te plaisent

- Oh oui, comme ceux de ta maman

- Ils sont plus gros en souriant

- Je vais aller me tremper dans la rivière, tu m’as donné chaud, tu viens avec moi, lui tend la main et filent se baigner, au bout d’une bonne demi-heure, sortent en riant et vont s’étaler sur leur serviette
après une petite sieste, je me lève

- Alors Adrien on se sauve

- Non, je vais faire pipi

- Viens je t’accompagne

- Je sais faire pipi tout seul

- Je sais, je vais te montrer quelque chose

- Elle me prend la main, on fait quelques mètres, passe derrière moi, je sens son corps chaud, elle saisit mon kiki d’une main de l’autre saisit mes bourses, alors elle tire en arrière la peau de mon kiki, dégage mon gland, je la regarde faire en me glissant à l’oreille, vas y, laisse toi aller et je regarde mon pipi qui sort de mon kiki, elle me le tient, je n’en reviens pas, puis une fois terminé, me le secoue, puis m’accompagne à sa serviette, prend sa bouteille d’eau d’une main de l’autre mon kiki, le décalotte un peu, puis verse de l’eau dessus, le nettoie bien, me regardant, pour ton hygiène

- Maintenant je vais te décalotter entièrement avec douceur, pour que tu puisses avoir du plaisir plus tard sans avoir mal, fais moi confiance et laisse toi aller et tu peux regarder

- Elle saisit mon kiki entre deux doigts et doucement remonte la peau de celui-ci, c’est agréable, puis elle s’arrête, me regarde en me souriant et tire de plus en plus, je grimace, puis met mon kiki dans sa bouche après un dernier petit coup en arrière, je me détends, elle me suce bien, je sens sa langue qui se promène sur mon kiki, puis se retire, me regarde en me disant regarde

- Surpris, je vois mon gland entièrement dégagé, un peu rouge

- Maintenant que tu es un grand, je vais te donner mon jardin, je vais te guider, laisse toi faire et suis moi

- Elle m’accompagne vers sa serviette, s’allonge, je suis debout à ses pieds, elle écarte ses cuisses, je découvre sa fente, elle me fait mettre à genoux entre se cuisses, saisit mon kiki, le masturbe avec délicatesse, il gonfle de plus en plus, saisit mon kiki, le présente contre sa fente, le frotte dessus, je sens qu’elle s’ouvre, elle me fait entrer et me bloque en elle, ses jambes entoure mon bassin en me disant, maintenant laisse toi faire et laisse toi aller, je ne peux plus bouger, je sens sa chaleur sur mon kiki, je sens son doigt écarter mes fesses, il caresse mon petit trou, son doigt force le passage, je ne peux pas bouger, je me laisse faire, finalement, elle commence à me faire manœuvrer en elle, moment délicieux, je sens mon plaisir arriver, je m’active de plus en plus, elle me laisse faire, un doigt dans mon petit trou et brusquement je me bloque en elle et je me vide en gémissant, elle saisit ma tête . et dirige celle-ci vers son sein, j’ai compris, ma bouche saisit son mamelon, le suce, il gonfle entre mes lèvres, elle pousse des petits gémissements, j’ai toujours son doigt dans mon petit trou et toujours bloqué en elle, je la sens vibrer, elle est toute mouillé à l’intérieur, brusquement elle se cambre, puis se détend, elle me caresse les cheveux, m’embrasse sur le front, me libère de ses jambes, je me retire, elle me prend la main et me fait venir à ses côtés, regarde mon kiki, saisit mes bourses et le met dans sa bouche en le suçant sa langue tourne autour de lui, je suis heureux, puis me libère

- J’espère que tu as bien aimé

- Oh oui, c’était très bon

- Si tu as envie de me revoir, je te donnerai mon téléphone, il va falloir que j’y aille, je vais garder ton sperme en moi comme souvenir, se lève, s’habille, me donne son téléphone, puis dépose un baiser sur mes lèvres et s’en va ……….




Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !