Total : 3049
En attente : 0

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (870)
Entre hommes (243)
Entre femmes (74)
Transexuelle (72)
Premiere fois (257)
A plusieurs (832)
Jeune adulte (139)
Mature (120)
Soumis,soumise (283)
Inclassable (159)

La glissade 3
La glissade
La glissade 2
Jeux sexuels au Mobilhomme et Mousse Expansive
Clara la vicieuse






Perdition

Ecrit par Ivan
Parue le 24 décembre 2023
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 228 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Cocu

Ils sont début juillet, pas encore la canicule, mais il fait chaud… Miguel et son épouse Chiara sont ensemble depuis plus de 10 ans. Le libertinage s’est invité dans notre couple presque naturellement. La tension sexuelle ambiante est montée d'un cran. Son compagnon a exaucé son fantasme d’être partagée avec un inconnu, les yeux bandés. C’est à son tour de l’être avec son compagnon.

- Tu as la plus belle peau du monde, «Chiara». J’aime… Être… En… toi.
- C’est même pas la peine de discuter,
-?Ça ne me plaît pas du tout, ça. Le libertinage, c’est très agréable, j’adore ça, mais à la condition que tout le monde soit au courant et d’accord, et là, c’est loin d’être le cas.
-?Je te comprends. Et tu as déjà baisé avec un autre?

Pas de réponse… Notre vie sexuelle a toujours été épanouie et intense. Chiara est une jolie femme, rousse aux yeux verts, elle mesure 1,70 m et pèse 60 kilos. Elle a une jolie poitrine en poire, 90 C.

- ?J’ai toujours eu envie de ça. Personne ne doit le savoir.
- ?Tu te masturbes en y pensant? ?Si jamais tu as une envie, une occasion, je t’en prie, ne te frustre pas… Fais ce dont tu as envie, tu sais que la seule chose que je veux, c’est le savoir, le vivre, avec toi… Je ne t’en voudrais pas…

-?Oui, ça m’arrive.
-?Tu penses à quoi à ce moment-là?
- ?C’est intime, ça.
-?Pas de soucis. Tu me dis ce que tu veux!
-?Je pense à des inconnus croisés au hasard dans la rue et qui m’emmènent chez eux ou qui me prennent dans des endroits publics comme des cabines d’essayage.



C’est l’histoire d’un couple très amoureux, jeune trentenaire. Ils sont beaux et téméraires, leur relation était loin d’être chaste. Ils avaient décidé de se mettre la bague aux doigts pour le meilleur et le pire. Leur entourage s’en réjouissait sauf le meilleur ami de Sulfureuse et la meilleure amie de Volcano. Ce sont, bien évidemment, des surnoms mais beaucoup de leurs amis trouvaient que ça leur allait comme un gant.
Elle était un peu intimidé pas son âge (41 ans) et de sa beauté (blonde 1m75 et des jambes interminables), surement qu'elle l'a senti et en sortant elle a fait un bisou sur la bouche. Dans la semaine elle lui a mis un petit mot pour que l'on s'appelle le soir puis on est allé au resto le samedi suivant. On a même pas terminé le dessert tellement on était excité. Chiara marchait devant, elle avait de belles fesses bien rondes qui se dandinaient presque voluptueusement. Elle se faisait baiser chaque samedi, dans une voiture et sans préservatif à l'époque, un à trois mecs maxi pour la soirée et elles n'était pas gêné de tailler une pipe sous la table en disco. Puis elle a rencontré le mec avec qui elle a vécu 14 ans. Ce n'est pas pour ça qu'elle s'est arrêtée en si bon chemin.
Sa petite femme déambulait toute la journée, dans une mini-robe légère des plus transparentes dévoilant largement ses charmes. Le regard des hommes en disait long sur leurs pensées à la vue de son décolleté profond, de son dos-nu et de ses longues jambes bronzées par le soleil des plages espagnoles. Au demeurant, il ne se cachait pas pour dévorer des yeux les cuisses dorées de sa petite femme.

- Mon amour, j’ai besoin de toi et de tes bras.
- Vous êtes magnifique! Vraiment divine.
- Tu vas voir s'il ne pas me baiser.
- Juste un baiser plus sensuel.
- Je sais seulementque je ne fais pas crier.
- J´ái un mari mervelleux et je l´aime, mais depuis six ans sans orgasme. … Euh merci…je n’y comprends pas grand-chose mais je suis enchantée!
- Je ne peux pas atteidre l´orgasme avec lui. Pourquoi?
- Tout dépend de la situation… La dernière fois… Qu´est-cequine va pas? Les choses paraissent devenir plus ennyeuses, fades et banales tous les jours. Je vois que le spectacle vous plaît Sulfureuse!
- Mon Amour, tu veux être cocu, ça va être ton moment.
- Vas y mon cœur c’est pour toi tout ça...

Brun aux yeux verts, un mètre quatre-vingt, sa chemise blanche ouverte dévoilait un torse brun aux abdos impressionnants. Les jambes écartées sur son tabouret, Chiara ne se privait pas de jeter un regard vers son short, dont l’entrejambe rebondi laissait deviner un certain tempérament. Ses cuisses solides moulées dans un bermuda serré n’étaient pas en reste pour faire divaguer l’imagination de sa jeune épouse.

-?Daniel, ta femme est un bijou de sensualité, elle dégage un érotisme incroyable, elle a un corps exceptionnel. Franchement, ses seins, ses longues jambes et ce dos magnifique offrant cette chute de reins. C’est fou la chance que tu as. Et tu n’es pas jaloux de voir mes amis tourner autour d’elle.
- Tu sais Miguel, pour moi, le plus important c’est le bonheur de Chiara . Si elle prend du plaisir, alors je suis comblé.
- ?Mais tout de même, c’est ta femme!
-?La jalousie, Miguel, c’est le contraire de l’amour. Empêcher ta partenaire de vivre, de respirer, de jouir de chaque instant et à tout moment. C’est tuer l’amour. Je rêve sucer une bite.
-?Mais non, Daniel, tu plaisantes! Ne me dis pas que tu es prêt à céder à tous les désirs de ta femme. J’ai franchement du mal à y croire. Tous les hommes sont possessifs.
- ?Mon chéri, c’est vrai, ils sont tous les trois craquants. Difficile de définir le plus séduisant. Certes, Miguel a été de loin le plus entreprenant.
- ?Qui te parles de faire un choix?
? - Non, tu es sérieux. Tu m’imagines m’offrir aux trois.
-?Mon ange, nos précédentes expériences prouvent que j’adore te voir jouir. Si tu souhaites ce soir te donner à nos amis, alors, je serais heureux de te voir jouir sous leurs caresses.

Sa femme est une belle femme un peu plantureuse, plus grande que la moyenne avec des seins lourds, une chevelure abondante, une peau claire, des hanches larges aussi. Un très beau sourire aux dents parfaites et des yeux magnifiques. Une autorité naturelle émane d’elle. Elle vient de vivre un instant sexuel des plus intenses…
C’était la plus grande chambre, celle de Juan, un lit king size, un mini-salon banquette et trois petits fauteuils. Invités à prendre la banquette, nos trois amis s’installaient dans les trois fauteuils.
-?Je ne vais tout de même pas vous priver du plaisir d’effeuiller le reste, dit le mari.
Juan se plaçait devant son épouse, sa main droite caressait ses cheveux et le lobe de son oreille. Le pouce de sa main droite se glissait entre ses lèvres. La succion que sa femme lui prodiguait lui laissait imaginer le plaisir qu’il éprouverait, lorsqu’elle lui offrirait la même caresse sur son sexe. Les trois ont grosse queue.
Daniel et Miguel s’étaient dévêtus ne conservant que leurs slips. Ils se positionnaient ainsi dans le dos de sa femme. Ils dégrafaient délicatement son soutien-gorge, libérant ainsi ses seins à la vue de Juan.

-?Qu’est-ce que tu veux?
-?Tu les aimes, mes gros seins. Je sens ta queue toute dure dans mon dos… Elles t’excitent, mes grosses mamelles… Oh oui! titille encore mes tétons avec tes doigts! Continue, tes doigts, oui! Tu les sens durcir?
-?Premier cadeau d’anniversaire, mon Juan.
-?Tu me donnes des envies à te caresser comme ça?! J’ai envie de te sucer comme tu aimes.
-?Mmmm, oui, raconte-moi comment!
- ?Ça te plaît, mon chéri?? demande-t-elle entre deux soupirs.
-?Oui, j’adore…


Elles descendaient lentement le slip de Juan, libérant une jolie paire de testicules soigneusement épilés, surmontés d’un phallus d’une taille des plus respectables. Daniel avait les yeux fermés, lorsque son bout de femme commençait à gratifier son gland de petit coup de langue. Elle léchait avec gourmandise ce liquide transparent qui sortait à intervalles réguliers du méat du gland.
- Chéri, aide-moi la sucer pour la laisser bien dure.
- Tu veux sucer ma queue! Prends ma queue et lèche-moi la tête me dit-il.

Il ne dit rien alors qu´il tendait la main et saisissait la hampe de sa queue. Sa queue était extrêmement lisse lorsqu´il lui donnai plusieurs coups de main. Il poussait lentement sa langue jusqu'à ce qu'elle touche le bout de sa bite durcie. Il continuait à sucer fort sur sa queue. Cela faisait plusieurs minutes plus tard qu´il sentait que son sexe commençait à gonfler dans sa bouche.
L´épouse regarde bien sur la bouche de son mari qui continu à sucer la bite de Juan. Je suis bien placée pour voir quand il jouit dans cette bouche. Une coulée de sperme coule le long des commissures. Il jouit...
- Reste prête à sodomie. Dit l´épouse,
- J’espère toujours me faire baiser par les deux à la fois.
- Si vous saviez à quel point je suis heureuse avec mon amant. C’est la première fois qu’un mec me fait vibrer et pas seulement au niveau de mon clitoris ou de ma chatte… J’ai envie de lui dire «Te quiero, mi amor!» à mon bel espagnol…
- C’en est trop pour moi. J’ai besoin de faire une pause,
- Je ne peux pas succomber si facilement à la petite blonde aux yeux bleu turquoise…
- Mais tu ne penses qu’à ça, TOI! C’est pas possible! Tu es…incorrigible, Chiara.

Fin
Ivan Ribeiro Lagos
Ivanribeirolagos20@gmail.com








Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !