Total : 3065
En attente : 1

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (875)
Entre hommes (244)
Entre femmes (74)
Transexuelle (72)
Premiere fois (258)
A plusieurs (837)
Jeune adulte (140)
Mature (122)
Soumis,soumise (285)
Inclassable (159)

La pute de maître Titou la folle soirée
Les voisins
Christian accueille sa voisine un soir dans son lite dans son lit
Frégat accueille sa voisine dans son lit
Epilation maillot (3)






Toujours passif III

Ecrit par Motard
Parue le 29 juin 2023
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 443 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Un mois s'était passé depuis mon aventure sur le parking avec le routier . L'envie de passer à l'acte de nouveau me tenaillait le ventre et le reste d'ailleurs mais je ne voulais pas trop non plus , accepter toute mes tentations . Et quoi de plus excitant que d'attendre le moment opportun . Je me faisais le soir dans ma chambre des scénarios ou j'étais la proie d'hommes mures .Et je me masturbais avant de m'endormir . Et c'est justement un de ses soirs là , alors que je réfléchissais à ce que j'aurais pu faire avant ma première aventure que je me remémorais une chose . Il y avait un homme lorsque j'étais encore jeune ados , un ami de mes parents qui tenait une cordonnerie et souvent ma mère lui apportait des souliers à ressemeler ou des coutures sur cuir et quand je l'accompagnais je me souviens aujourd'hui qu'il avait un regard étrange en me regardant . Mais était ce mon imagination d'aujourd'hui par rapport à mes envies ? . Mais était il toujours là ? Fallait que j'en ai le coeur net . Un soir après le travail j'allais donc dans la rue ou se trouvait son échoppe , elle était toujours la , je passais donc devant sans m'arreter tout en regardant à l'intérieur mais évidement je ne vis rien . Je pris mon courage a deux mains et pénétrait dans le magasin . La clochette tinta à l'ouverture de la porte , personne .
Il y a quelqu'un ?
J arrive un instant svp .
L homme arriva , fin de la cinquantaine assez grand un peu ventru mais c'était bien lui .
Que puis je faire pour vous ? dit il en levant la tete . Il me regarda avec un moment d'attention .
On se connait non , mais tu es Tony le fils de Paul et de Marie c est bien ça non ?
Oui c'est ça , et il me serra la main . Après une discution banale sur la famille et les souvenirs il s'arreta .
Qu'est ce qui t'amène ici mon garçon ?
Ben rien de spéciale , en passant dans la rue je me suis rappelé de vous c'est tout .
C'est bien gentil de ta part , je vois que tu as tes cheveux toujours aussi long , quand tu venais avec ta maman je voyais une petite fille , dit il en rigolant - Je devins rouge - écoute je dois fermer si tu veux nous pourrions nous voir un de ses jours , je ferme le lundi si tu veux tu passes chez moi , je n'ai pas déménagé tes parents et toi y sont venus boire l'apéritif tu te souviens ?
Oui je me rappel bien , et je sortis de son magasin .
Fallait que je prenne un jour de congé , chose qui serait facile vu les heures que je faisais . Le lundi arriva avec la boule au ventre j'arrivais chez lui .
Rentre je t'en prie , tu veux boire quelque chose ?
Alors raconte moi un peu ta vie , les nanas , ton travail tout quoi .
Nous parlions de tout sauf évidement de se que j'avais envie de savoir .
Tu sais , je peux te le dire maintenant que tu es grand tu me
plaisais bien .
Maintenant que vous le dites en y repensant j'avais l'impression que vous me regardiez d'une drole de façon - dit je en en rougissant .
Cela te plaisait ?
Non mais c'était bizarre .
Et pourquoi viens tu me le dire aujourd'hui cela te plait qu'on te regarde ?
Il changea de place et s'installa a mes cotés sur la banquette .
Il mit sa main sur ma jambe .
Tu aimes les hommes ?
J'avoue que depuis peu oui j'aime .
Tu as déjà sucer quelqu'un ?
Oui dit-je en avalant ma salive .
Il se leva fit descendre son pantalon et son caleçon se planta devant moi et sorti sa bite .
Montre ce que tu sais faire alors .
Je me trouvais en face de son sexe a moitié bandé , je le pris en main et le branlait et quand il fut un peu plus raide je le pris en bouche , ma langue lui titillait le gland et peu après je le faisais coulisser jusqu'au fond de ma gorge .
Putain tu es une vraie suceuse , et t'aime ça , je savais en te regardant que tu serais une vraie petite coquine et je vais t'apprendre moi a etre une vraie petite soumise .
Tout en parlant il donna la cadence , ma bouche n'était plus qu'un objet pour son plaisir , ses paroles m'excitaient au plus haut point et il fini par se vider en moi j'avalais ce que je pouvais . Il se retira , remis son caleçon et se rassit à mes cotés .
Tu aimes etre soumis j'ai l'impression .
Oui j'aime ça c'est vrai .
Tu aimes etre en fille ?
Oui ça m'excite .
Tres bien tu viens lundi je vais m'occuper de toi . Il voulut m'embrasser mais refusais .
Tu aimes sucer mais pas embrasser ?
Non j'aime l'acte c'est tout .
Très bien a Lundi prochain alors .
Sorti de chez lui je retournais à la maison pris une bonne douche et je me branlais tellement j'étais excité de mon après midi . La semaine passa il n'y avait pas une journée ou je ne pensais pas a ce qui pouvait bien m'attendre le lundi suivant . Le jour tant attendu arriva . Je frappais chez lui il m'ouvrit en robe de chambre .
Rentre , alors comment vas tu ?
ça va , un peu angoissé .
T'inquiète - et sur ceux il me tendit un paquet- Tien ouvre .
J'ouvris et je découvris une tenue d'écolière .
Cela doit etre ta taille , va t'habiller dans la salle de bain . Je m'exécutais . Petite jupe à carreaux qui arrivait juste en dessous de la petite culotte qui allait avec , grandes chaussettes petit chemisier , avec mes cheveux un peu long une vraie fille . Je sortis de la salle de bain .
Tu es superbe j'ai toujours eu envie de me taper une écolière , tourne toi .
Je fis ce qu'il me demanda lorsque je fus de dos il passa ses doigts sur ma culotte et son doigt força sur le bout de tissu a la hauteur de mon anus . Une onde de plaisir parcourut mon échine , et j'écartais un peu les jambes .
Petite chaudasse va - il me retourna me fit mettre a genoux ouvrit sa robe de chambre me mit son sexe bandé sur mes lèvres et força l'entrée de ma bouche . Je le suçais avec délectation , en fille je me sentais en vraie soumise . La fellation dura un bon moment , toujours en me traitant de petite chienne il se retira enfin . Il me poussa dans sa chambre , et me retira ma petite culotte , sur le lit un gode ceinture et de la vaseline .
Met toi a quatre pattes - je m'exécutais , je sentis qu'il me lubrifia la rondelle il m'y un doigt qui entra facilement puis deux en faisant une rotation la douleur était minime . Je sentis peu après le gode au bord de mon anus il entra le bout du gode ceinture doucement , il tenait ma taille fermement .
Je vais te prendre tu vas devenir une vraie petite femme .
Et a se moment il entra un peu plus la douleur fut intense mais mon excitation fut la plus forte et il commença a me limer en s'enfonçant de plus en plus en moi . Je commençais a trouver du plaisir , il s'arreta je m'effondrais sur le lit , il se recoucha sur moi après avoir enlevé le gode et me pénétra a fond d'un coup , malgré le gode avant je ressentis une profonde douleur il me releva les hanches et me pilonna , ses couilles frappaient mes fesses j'étais sa femme . Il éjacula au fond de mes entrailles . Je restais un moment sur le ventre après qu'il se soit retiré . De retour dans le salon je me changeais .
Cela t'a plu j'espère , si tu veux revenir je suis d accord , à une condition c'est que j aurais deux copains avec moi .
Il me fixa , et j'acceptais en baissant les yeux .
C'est bien ma jolie je garde ta tenue pour la prochaine fois .
Je repartis chez moi . Je n'étais de toute façon pas obliger d'y retourner , mais la chair est faible .





Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !