Total : 3065
En attente : 1

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (875)
Entre hommes (244)
Entre femmes (74)
Transexuelle (72)
Premiere fois (258)
A plusieurs (837)
Jeune adulte (140)
Mature (122)
Soumis,soumise (285)
Inclassable (159)

La pute de maître Titou la folle soirée
Les voisins
Christian accueille sa voisine un soir dans son lite dans son lit
Frégat accueille sa voisine dans son lit
Epilation maillot (3)






Un Homem complet

Ecrit par ivan
Parue le 05 09 2023
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 368 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Un homme complet.

Pour rencontrer le hasard il faut y prepaarer activement, Elle s´y preparer les rues sont presque desertes et elle atende patiemment le taxi qu´elle a appelé un peu plus tôt. Voilà sa chance. Tout en suivant. Cela de faisait des semaines qu´elle conversait sans relaxe avec des inconnus qu´elle essayait dans les boites mondaines qu´elle travaillait trouver un ami et plus si affinité pour combler le vide de sa vie.
Quand un bel homme entre dans son bar au centre ville Marylin Strauns 1.70, cheveux blondes que tombent sur ses epaules, ses seyes sont émeraudes magnifiques, ses lèvres sont dúne douceur exquise. Elle était faite toute belle. sexy et à limite dela provocação. Un robe courte rouge dont le devant pouvait s´ouvrir par deux botões, dont elle avait pris soin ouvir plus trois du haut ouvert. Seulement souhaite simplement s´évader de problèmes qui la hantent. Sa première pensé futte celle d´un exercice litteraire coquin ou d´un fantasme. C´est une histoiire d´amour, un melange de malice et de provocação. qet de plus étrange. Ce désir filgurant trouivait sa source ailleurs que dans son jeune des derniers mois. Et même ailleurs que dans le charme incroyable de ce mec. Car, oui, il est excessivement séduisant avec ces beaux yeux bleaux clairs, as éau um peau mate et ses traits qui revelaient des racines avec ces magnifiques cheveux noirs. Um rregard malicieux, Elle était sentie nue devant ses regards intenses.
Cette evasion se présent sous la forme de James Serrato amaral, un homem seduisant, sûr de lui et dominant qui la fascine et la lend folle de plaisir. Vingts centimètres de purê plaisir. Marirylin rêvait de vingt centimetres. Ou en rélaité d´un vingt centimétre de cerveau. Était-cetrop demander pour une femme? Leur attirence mutuelle et electrisante et ils passent ensemble une nuit torride. Mais ils découvrent il y a entre eux plus que des afinites particulières; leur attachement est profundo. En retournant à son origine. James n´a jamais songé qu´il aurait encore cette femme à l´esprit. Mais il ne peut pas se debarasser de son image et il a besoin de la reveoir. Il veut davantage qu´une simple premiere nuit.
- Viens avec moi. Je besoins de vous.
- Puis je vous aider?
- Voilà, dit-elle tandis qu´elle faisait glisser le verrra de martini devant le jeune homme branchê vêtu d´pantalona trop serre, d´une chemise à carrreau et arborando une barbiche qu´aurait besoiin d´être rasé.
Il agita Merylin sur une chaise.
- Si tu as vingt centimetre de grosse bitte je me marie avec vous.
- Si ti aurait à lui dans le petit trou jusqu´aux couilles tu vas être mon épouse.
- Je face sexe anal dès 13 ans. Je suis vicieuse.
Elle se dirige vers l´au pour l´examiner.: exytremité du bar et dit “montre”: Elle prend dans la main que commence a restes dure. Elle s Agnouille et commence à a la sucer. Rapidement le jouissement. Dans son visage.
- Oh, Bordel.... Tu es un campeão. Nous allons habiter ensemble se vous vouler.
Les proportions venaient du metier, Chaque soir elle faisait sexe anal plusieurs fois c´était la plus belle de la boîte de nuit. Ses bras m´enveloppent d´une chaleur reconfortante, elle s´y sens en de sa peau l´enivre une sensation qu´elle n´a pas ressentie pendant beaucouo de temps. Meraimerais faire durer beaucoup de temps à une réalité de plus em plus dure de supporter. Il sait se monmtrer si douce mais aussi tellement violent. Peu de personnes connaissent cette brutalité ancré em lui. Meryrilin securité et l´oder la plus part de la nuit du temps elle. James ne le remarque pas. Elle deveniant des bruis ambiant avec plusuieurs clientes.
- Qu´est-ce que tu fais dans ta vie dit James.
- La même chose que vous. Je suis puta. Couple de putes.
Certains jours ,toutefois elle aimait êtrre cortiséar u chanteur noir avec un pênis énorme être ligotée tout ela nuit. Elle adorait fazer sexe avec lui, mais un un jour il inventa de vouler enculer James et lui offre 20.000 dolars.
- Son porrtable se mit a vibrer.
- Excuse-moi chérie, plus un cliente.
- Puis de ça je peux jouer mon cul dans l´ordure.
Elle était assise dans l´ombre à l´observer depuis des heures,et ne remarque sa presence, comme il est beau. Tanto mieux.
Trois Jour plus tard James accepte d´être enculer pour l´artiste.
- Suce-moi, montre-moi, tout que tu sais faire, viens la mets à genoux et prende-la.
- Il s´acoupiissaiis, degrafais son pantalona et prenais le sexe noire de plus de 20cms dans sa bouche. Il avait déjàa une belle erection et des ses premiers coups de langes, il le sentit em lui. Il lechait lentement son gland puis as langue carecer as vergue et lecher ses testicules. L´entendant râler et sentant et sa mão apoier sur sa nuque. Il englofait à anouvoeau tout son membre. Il donnait le rythme et il le suçait de plus en plus rapidement. Il avait vraiment envie de faire venir et de le satisfaire. À la suiite de ses suscions et il vint enfin dans sa bouche.

- Allez y continue, vous aller me faire jouir... Hun... C´est bon.
- Ah que c´était bon, tu es une vraie salope.et ma suceuse préféré.

Il souffla, se reagusta avant de prendre confortablement dans son fauteuil en cuir noir derrièrre son bureau et passa sa mão dans son pese chevelure. L´ayant comblé, il remisse sa blouse.
- À dix-huit heures ne te sauve pas. Tu me sucera à nouveau puis nous dîner avant de finir la nuit che-moi.
Ces quelçues mots lui remplirent de bonheur. Le cliente était exigeant, maiis en même temps il savait três souvent être affectueux et attentionné. Savoir qu´il allait passer la soarée avec lui et tout ela nuit chez lui remplissait de bonheur. Le mec s’assoit sur son canapé et attrape une revue qui était posée sur la table de salon Cette sensation d´être soumise lui plaisait. Et l´empechait pas d´être amoureuse de lui. Il avait une que courvée au haut, quand il lui sodomisait il appuyait sur as próstata. Un peu con il le fit et il lui détailla en baissant son jean's et en commençant à branler sa bonne queue semi-rigide puis il reprit :
- T’as un beau cul et une sacrée loche, mais tu vas aller lui raser tes grosses couilles poilues..
- Que c´est bon! Il a senti son anus se contracter autour de son membre.
ll était debout le froc en bas des pieds quand il décida de mettre sa queue sur la mienne pour nous branler ensemble. A un moment il a senti une vague de chaleur et il s´est mis trembler. Il a passé três bom moment, mais il me lui fallait une pause. Il voulait qu’il l’encule, James lui a dit «oui» et il lui demanda de rester sur le dos, il lui refila sa bonne bite dégoulinante de mouille à sucer puis il l’enfourna direct, ça y était,Il avait une pine de mec bien enfoncé dans le rectum, une pine qui lui pilonna un sacré bout de temps alors qu’il lui léchait les tétons, sa queue était archi raide et des frissons lui parcoururent tout le long du corps lorsqu’illuie dit :

- Écarte bien tes cuisses que je te baise à fond. Quand son enculeur a joui.
James voulait qu’il l’encule,ile lui a dit «oui» et il lui demanda de rester sur le dos, James sens sa queue se frotter entre ses fesses, il lui frotte, tente de se reculer pour la sentir, dure, dans sa raie, msn souffle s’accélère lorsque je la sens à l’entrée… Il a peur d’avoir mal, Il réalise que sur le point de se faire prendre le cul par un homme, il bande, et lui trémousse de plus belle, pour mettre fin à cette interminable attente… Il lui refila sa bonne bite dégoulinante de mouille à sucer puis il l’enfourna direct, ça y était, il avait une pine de mec bien enfoncé dans le rectum, une pine qui que pilonna un sacré bout de temps alors qu’il lui léchait les tétons, sa queue était archi raide et des frissons lui parcoururent tout le long du corps lorsqu’il lui dit :- Écarte bien tes cuisses que je te baise à fond. Il lui tient fermement le cul, et commence à lui pénétrer. C’est un peu douloureux au début, mais Jamwes sent que son cul est trempé et glissant. Avec fermeté mais une douceur calculée, il entre petit à petit. Une sensation de plaisir s’empare de lui, je sens ses va-et-viens, et sa bite entrer en moi. Je commence à gémir, à bouger; un homme lui baise, et Il adore ça,, une salope qui satisfait un mec et qui le fait bander… James commence même à donner de la voix, avec des petits cris, chaque fois que il sent ses poils contre son cul, signe qu’il l’encule profondément.

- Je sens son sexe entier en moi,
Il s’allonge ensuite sur le dos, et n’a même pas besoin de parler; la salope qui était en moi a pris le dessus, je place une jambe de chaque côté de ses hanches, et m’enfonce sa queue…il me baise, me tenant le cul avec ses deux mains, et je suis en chaleur, je cherche sa bouche, je bouge sur sa queue, et atteins une excitation jamais connue jusqu’ici…
Soudain, mon coeur manque de s’arrêter, mes jambes se mettent à trembler, et l’excitation descend d’un coup!


à genoux sur le lit, lui dans mon dos en train de m’enculer lentement et en profondeur, et il tourne ma tête pour m’embrasser avec passion; j’ai sa queue dans le cul, sa langue dans la bouche, je suis comblé, possédé, je lui appartiens, et je veux qu’il me prenne encore…Quand son enculeur a joui. Je vais bien te remplir de sperme la rondelle puis après l’avoir bien besogné James lui a léché son beau trou de mec qu´il ’avait agrandi de sa grosse pine.
Ça y est c’est tout mou maintenant.
– Ça te fait quoi quand je te la mets dans le cul?
– j’adore, je me sens chienne, une sensation de chaleur et de bien-être indescriptible traverse mon corps quand tu me limes. J´baiser.
Je constate presque avec effroi, mêlé à un sentiment de honte étrange, que ma femme est rentrée, sans bruit, et me regarde me faire baiser et me comporter comme une salope sous les coups de queue de ce mec. Je ne sais plus quoi faire; l’a-t-il vue, depuis combien de temps est elle là, est-ce que je m’arrête, tout se mélange à nouveau dans ma tête.
Son homme tourne la tête, et la voit, toujours en moi à ce moment, il continue, et ne paraît pas plus étonné que ça. Il lui avait expliqué que madame était au courant, mais qu’elle ne serait pas là.
- Entrez si vous voulez lui dit-il
Elle, ne se faisant pas prier:
-Merci, je vous regarde tous les deux depuis tout à l’heure, vous êtes beaux.
Je suis tétanisé, je la regarde, elle lui sourit, et avec un air coquin ajoute sa femme est maintenant face à lui, il crie, il se fait limer la chatte, elle s’approche de mlui, et lui dit
-Tu aimes ça petite chienne, dis le moi
- Oui j’aime mon amour
Puis elle l’a sorti, et remis plusieurs fois, il sentait son cul s’ouvrir et se fermer à chaque fois. Pour finir, elle dit à son homme de l’enculer de plus belle, puisqu’elle voulait l’entendre crier. Elle saisit sa queue, et commença à le branler, en le regardant lui crisper sous les coups de bite ;
- Tu es une vraie salope, tu aimes la bite en fait…

Il parti sans dire un mot..

Fin
Ivan Ribeiro Lagos
Ivanribeiro9@gmail.com



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'histoire-erotique.net

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


Histoire-erotique.net vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !